Fini d’envoyer nos déchets plastiques à l’autre bout du monde, l’Europe devra s’en occuper elle-même

Dès le 1er janvier 2021, les membres de l’Union européenne ne pourront plus envoyer leurs déchets plastiques dans les pays en dehors de l’OCDE. L’Europe ne pourra plus déléguer ce problème aux pays en développement.

Depuis des années, l’Occident envoie sans scrupule leurs déchets dans des pays en voie de développement. D’immenses décharges se sont alors créées dans ces régions où les montages sont désormais faits de plastiques et de métal. En 2018, la Chine en a eu marre d’être ‘la poubelle du monde’ et a décidé d’interdire l’importation de déchets. Face à ce constat, l’Union européenne a décidé d’agir, en tout cas en ce qui concerne le plastique.

Dans le cadre du Green Deal, il a été décidé que les membres de l’UE ne pourront plus envoyer leurs déchets plastiques à l’étranger sans l’accord formel du pays de destination. Dès le 1er janvier 2021, ‘L’exportation de déchets plastiques ne sera autorisée que dans des conditions très strictes. L’exportation de déchets plastiques non triés vers des pays non membres de l’OCDE sera totalement interdite’, a expliqué le commissaire européen à l’Environnement, Virginijus Sinkevičius.

Cela signifie donc que les pays de l’UE devront gérer eux-mêmes leurs déchets plastiques. Pour exporter leurs ordures, les pays devront créer des accords avec les pays destinataires et les conditions de gestions de ces déchets devront être clairement établies à l’avance. Et cela représente en sacré défi puisqu’on parle de 1,5 million de tonnes de déchets en plus. C’est en tout cas l’impressionnant volume de plastique exporté en 2019 vers des pays d’Asie ou vers la Turquie.

Et en Belgique?

Suite à cette décision européenne, la Belgique a décidé d’augmenter ses capacités de gestions des déchets plastiques. Trois unités de recyclage vont être construites en 2021 pour pouvoir recycler tout le plastique jeté en Belgique. Chaque centre triera un type précis de plastique. De cette manière, les bouteilles en PET seront traitées à Couillet, les emballages en PE seront gérés à Beringen dans le Limbourg et les résidus mixtes seront recyclés à Houthalen-Helchteren, également dans la province du Limbourg, explique le journal L’Echo.

Avant le recyclage, il faut toutefois trier tous ces déchets, puisqu’ils sont tous collectés dans les sacs bleus PMC, par Fost Plus. Cinq centres de tri sont en construction et devront être opérationnels au cours de l’année 2021.

Plus
Lire plus...
Marchés
BEL20