Facebook disparaît du net pendant quelques heures : Zuckerberg perd 7 milliards de dollars

Le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, a perdu près de 7 milliards de dollars (environ 6 milliards d’euros) d’actifs à la bourse de New York en quelques heures lundi. Une perturbation mondiale chez Facebook et d’autres nouvelles négatives ont fait chuter la valeur des actions de la société de médias sociaux d’environ 5 %. Peu après minuit, heure européenne, les plus gros problèmes semblaient avoir été résolus.

Selon les experts, cet échec est le résultat d’une erreur commise par Facebook lui-même.  Un piratage de l’extérieur est considéré comme moins probable.

L’entreprise a eu de gros problèmes avec le système de nom de domaine (DNS) lundi. Il s’agit d’une sorte de carnet d’adresses pour l’internet : vous saisissez le nom de domaine du site que vous souhaitez visiter, après quoi le DNS le traduit en une série de chiffres : l’adresse IP. De cette façon, vous arrivez sur un site web sans devoir remplir vous-même tous ces chiffres.

Lundi, les références aux services de Facebook semblaient avoir disparu. Des problèmes ont également été rencontrés avec WhatsApp et Instagram, tous deux détenus par Facebook. En outre, il y a probablement eu un problème avec le protocole BGP (Border Gateway Protocol), qui détermine la route la plus rapide pour échanger des données.

Sur le graphique ci-dessous, la chute du trafic vers Facebook une fois que les problèmes ont commencé. Peu après minuit, heure européenne, les services de Facebook étaient à nouveau accessibles.

À lire aussi:

Plus
Dernière mise à jour:
Dernière mise à jour:
Lire plus...
Marchés
BEL20