Facebook à l’offensive contre les groupes et les comptes des conspirationnistes de QAnon

(Isopix)

Facebook lutte depuis plusieurs années contre le groupe controversé et d’extrême droite QAnon. Le géant des réseaux sociaux souhaite supprimer tous les groupes, pages et comptes Instagram liés à ce groupuscule.

Facebook l’a annoncé lui-même par un communiqué mardi soir. La société a déclaré que les employés avaient commencé à supprimer les contenus et les comptes liés à QAnon. Toutefois, ‘ce travail prendra du temps et se poursuivra dans les jours et les semaines à venir’. Et d’ajouter : ‘Notre équipe continuera d’appliquer cette politique et recherchera de manière proactive le contenu à supprimer.’.

Ce n’est pas la première fois que Facebook prend des mesures contre le groupe, mais la politique est aujourd’hui beaucoup plus dure. Un porte-parole de Facebook a expliqué sur la chaîne américaine NBC que le but n’était pas de supprimer des ‘publications isolées’. Mais les comptes utilisés pour diffuser les théories du complot seront supprimés.

Mission secrète

QAnon est un groupe de conspirateurs en ligne qui pensent qu’un ‘État profond’ tente de contrecarrer les actions de Donald Trump et de ses partisans. Le mouvement est né en 2016 sur 4Chan, un forum internet où il possible de poster des messages de manière anonyme. Un utilisateur, surnommé Q, a lancé cette théorie.

La semaine dernière, le groupe faisait circuler la rumeur que Donald Trump n’était pas réellement infecté par le Covid-19, mais qu’il travaillait pour une mission secrète. Il ne pouvait pas apparaître en public pendant plusieurs jours parce qu’il s’attaquait à ce soi-disant ‘État profond’.

Les experts s’inquiètent de la diffusion de théories non prouvées sur les réseaux sociaux. Dans le passé, cela a pu conduire à des violences. En 2016, par exemple, un homme armé est entré dans un restaurant de Washington après avoir lu de fausses informations sur les médias sociaux. De faux rapports indiquaient que la candidate démocrate de l’époque, Hillary Clinton, était impliquée dans un réseau d’esclaves sexuels et que certains d’entre eux étaient cachés dans ce restaurant.