Facebook a des problèmes plus pressants que la shitstorm dernièrement essuyée

La tempête médiatique que le géant américain du web vient de traverser n’a pas encore laissé de traces sur ses résultats financiers. D’autres préoccupations économiques pèseraient sur les nerfs de la direction.

Plus que quelques heures avant de découvrir les résultats trimestriels de cette multinationale accusée de faire passer ses profits avant ses utilisateurs. Et si la réputation de Facebook semble avoir sauté sur plusieurs mines ce mois-ci (la charge de la lanceuse d’alerte, les dossiers accablants du Wall Street Journal sur l’impact néfaste du réseau, la démission du jusque-là très loyal directeur de la technologie), tout ceci ne devrait pas amputer les performances financières du groupe.

D’autres menaces jugées « plus sérieuses » par les analystes boursiers planeraient au-dessus de Facebook. À commencer par le risque sous-estimé des changements apportés par un autre géant technologique, Apple. Ces changements de politique de confidentialité offriraient aux consommateurs plus de flexibilité pour éviter le traçage publicitaire. Cette nouvelle donne a déjà pesé par exemple sur les revenus de l’autre réseau social américain, Snapchat. Or les turbulences économiques créées par la pandémie secouent déjà assez le marché publicitaire.

Les coûts de la panne

Autre souci, plus structurel pour Facebook, ses filiales Instagram et WhatsApp, toutes deux cibles potentielles d’une législation sur les fusions et acquisitions. À cela s’ajoute l’hémorragie des jeunes membres. Instagram souffrirait d’un véritable exode des ados vers la concurrence, à l’instar de TikTok.

La récente panne de Facebook risque par ailleurs de laisser quelques stigmates dans la comptabilité de l’entreprise, l’incident ayant coûté des millions de dollars de revenus. Reste à voir si le géant du web communiquera sur le montant du préjudice financier et si cela pèsera sur ses prévisions.

Facebook tenterait enfin un énième exercice périlleux, celui de changer de nom pour recentrer la marque sur son projet de « métaverse »…

Plus
My following

ABE : les banques européennes en meilleure forme

03/12/2021 18:03

(ABM FN) Les plus grandes banques européennes ont vu leur solvabilité, leur rentabilité et leurs liquidités augmenter. C'est ce qu'a révélé vendredi le dernier exercice de transparence de l'autorité bancaire européenne EBA.

À la fin du deuxième trimestre, le ratio CET 1 des 120 banques participantes s'élevait à 15,8 pour cent. C'est 0,8 point de pourcentage de plus qu'à la mi-2020. A pleine charge, le ratio est passé de 14,7 à 15,5 pour cent.

Lire plus...
Marchés
Lire plus...
Marchés
My following
Marchés
BEL20