Face à la pénurie de tests de dépistage, la Belgique doit déterminer des priorités

EPA

Le Centre National de Référence (CNR) de l’UZ Leuven est contraint d’utiliser un système de triage pour déterminer les priorités parmi les demandes de tests au coronavirus en raison de problèmes d’approvisionnement en réactifs, des substances qui permettent de détecter l’infection, indique l’Institut de Santé publique Sciensano sur son site internet samedi.

La priorité sera accordée aux échantillons les plus urgents en fonction des données cliniques, précise l’institut. ‘Le CNR fait de son mieux pour communiquer les résultats de tous les échantillons dans le meilleur des délais’, ajoute-t-il.

La députée Catherine Fonck (cdH), qui est aussi médecin de formation, a dénoncé sur Twitter un manque d’anticipation et de transparence, demandant également si et quand l’on recevra de nouveaux réactifs, et la procédure à suivre avec les cas suspects non testés: ‘faut-il les isoler?’

Lire aussi: