Les marchés:
Markten inladen...

VENDREDI 28 FéV

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

Etats-Unis : l’application gay Grindr présente un danger pour la sécurité nationale

Logo Business AM
Politique

02/04/2019 | Arnaud Lefebvre | 3 min de lecture

Des responsables américains ont ordonné à une entreprise chinoise de revendre l’application Grindr, une application de rencontres pour gays. Cette application, forte de 27 millions d’utilisateurs, rencontre actuellement un franc succès.

En 2016, Beijing Kunlun Tech Co. Ltd a acquis une participation majoritaire dans Grindr. Selon les fonctionnaires américains, l’application représente un risque pour la sécurité nationale des Etats-Unis. Le Comité pour l’investissement étranger aux Etats-Unis (CFIUS) a par conséquent demander aux Chinois de revendre l’application aux Etats-Unis. Selon des experts, Grindr n’aurait d’autre choix que de partager des informations sur ses utilisateurs si le gouvernement chinois le demandait.

Kunlun et Grindr ont projetté une introduction en bourse l’année dernière. Mais le CFIUS est intervenu. Selon le Wall Street Journal, Kunlun tente maintenant de trouver un acheteur pour l’application.

Le CFIUS a refusé de commenter les raisons pour lesquelles une application telle que Grindr présentait soudainement un risque pour la sécurité nationale. Si l’organisme commentait les raisons qui le pousse à agir de la sorte, « des informations potentiellement confidentielles et classifiées provenant d’enquêtes en cours devraient être publiées. »

Grindr peut être utilisée pour faire chanter les dissidents et les soldats

Sur Grindr, l’utilisateur peut partager toute une série d’informations à son sujet telles que sa localisation, des photos et des vidéos. Grindr offre également la possibilité à ses utilisateurs de partager leur statut VIH. L’application a d’ailleurs fait la une des journaux l’année dernière parce car elle partageait également ce statut VIH avec deux sociétés externes. Ces informations pouvaient ensuite être associées à l’adresse électronique de la personne concernée et son identité pouvait ainsi facilement être déterminée.

Selon les experts, le gouvernement chinois a commencé à s’intéresser à l’application. Grindr permettrait aux autorités chinoises de retrouver et de faire chanter des dissidents. Les Américains craignent également que des soldats et d’autres membres du gouvernement utilisent l’application. Les informations partagées par des ces derniers pourraient alors tomber entre les mains du gouvernement chinois.

Strava: le précédent

En 2018, des informations militaires confidentielles avaient été publiées pour la première fois par la célèbre application de fitness Strava. Des soldats américains ayant utilisé l’application avaient par inadvertance divulgué des informations sur l’emplacement de bases militaires secrètes en Syrie.

Pour Grindr, c’est beaucoup plus difficile car l’emplacement est le facteur le plus important. L’application ne propose que des « matchs » entre hommes qui se trouvent dans la même région.

Les critiques se demandent entre-temps pourquoi le gouvernement américain ne prend au sérieux la protection de la vie privée que lorsqu’il existe un risque pour la sécurité nationale.


Pour aller plus loin...


Logo Business AM

Business AM | Stocks