Et soudain, on parle aussi d’une augmentation des taux d’intérêt européens de 50 points de base

Alors que la Réserve fédérale a déjà relevé ses taux d’intérêt deux fois cette année, la Banque centrale européenne (BCE) attend pour tirer le frein à main. Pourtant, de plus en plus de banquiers centraux appellent à un relèvement des taux d’intérêt dans les meilleurs délais. Klaas Knot, gouverneur de la Nederlandsche Bank (DNB), est même favorable à une augmentation de 50 points de base si l’inflation continue à augmenter.

La Réserve fédérale a décidé de relever le taux d’intérêt de 50 points de base lors de sa dernière réunion. Le régulateur espère ainsi pouvoir enrayer la hausse de l’inflation. En avril, les prix à la consommation aux États-Unis ont augmenté de pas moins de 8,3 %. C’est un peu moins qu’en mars (8,5 %), mais toujours bien au-dessus de l’objectif de la Réserve fédérale d’une inflation moyenne de 2 %.

Première augmentation des taux en juillet

Alors que la Fed est occupée à lutter contre l’inflation, la BCE adopte une approche attentiste. Toutefois, la probabilité d’une première hausse des taux européens en juillet augmente. Plusieurs membres du conseil d’administration de la BCE ont plaidé en ce sens ces dernières semaines et semblent désormais pouvoir compter sur le soutien de Christine Lagarde, la présidente du régulateur. Dans une récente interview accordée au journal slovène Delo, elle n’a pas exclu une augmentation en juillet.

Selon toute vraisemblance, l’inflation sera relevée de 25 points de base. C’est aussi la préférence de Knot. « Ma préférence, sur la base des connaissances actuelles, serait d’augmenter le taux d’intérêt d’un quart de point de pourcentage », a-t-il déclaré dans l’émission télévisée « College Tour ». Selon lui, l’évolution de l’inflation est extrêmement préoccupante et il est donc grand temps d’agir. Le taux d’inflation dans l’Union européenne a été de 7,5 % en avril, contre 7,4 % en mars.

Augmenter de 50 points de base ?

M. Knot a ajouté dans l’interview qu’une augmentation de 50 points de base est également une option si l’inflation continue à augmenter. Actuellement, le taux de dépôt est de -0,5 %. Cela signifie que les institutions financières doivent payer un taux d’intérêt punitif si elles déposent de l’argent à Francfort.

En tout état de cause, il semble peu probable qu’une décision de relever les taux d’intérêt de 50 points de base soit prise lors des prochaines réunions sur les taux d’intérêt. Mme Lagarde a déjà indiqué qu’elle était favorable à un relèvement progressif des taux d’intérêt. « Les ajustements des taux d’intérêt directeurs de la BCE seront progressifs », a-t-elle déclaré dans l’interview accordée à Delo.

Pierre Wunsch, le gouverneur de la Banque Nationale, a déclaré lors de l’assemblée générale de la banque lundi qu’il s’attend à ce que les taux d’intérêt (de dépôt) soient de 0 % d’ici la fin de l’année, voire légèrement positifs. « Si nous constatons que l’inflation continue d’augmenter, nous prendrons les mesures nécessaires dans le cadre de notre mandat et augmenterons encore les taux d’intérêt », a déclaré le gouverneur.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20