Ericsson: les déboires d’Huawei et la crise profitent au géant suédois

. – AP Images

Il semblerait que la crise soit profitable au géant suédois Ericsson. C’est en tout cas ce que révèlent les résultats annoncés par la société ce vendredi. Le groupe scandinave fait état d’un deuxième trimestre solide, notamment en raison du télétravail et de la campagne américaine contre Huawei Technologies qui continue de s’intensifier. 

Cette semaine, le Royaume-Uni a interdit la 5G à Huawei, partageant le marché entre Ericsson d’un côté, Nokia de l’autre. Une aubaine pour Ericsson, qui a annoncé aujourd’hui que les ventes du deuxième trimestre sont restées stables à 5,3 milliards d’euros. La marge bénéficiaire brute a augmenté encore plus que prévu et se chiffre à 38,2%. 

La société suédoise a annoncé qu’elle pouvait concurrencer la 5G d’Huawei pour moins de 2,2 milliards de dollars (un budget estimé par les experts britanniques). Son homologue finlandais, Nokia, souhaiterait également récupérer sa part du butin, mais il accuse actuellement un léger retard, car il a investi dans des technologies moins efficaces et plus coûteuses au cours de ces dernières années. 

Une demande croissante

Les deux entreprises pourront néanmoins tirer profit de la position de Huawei, qui pour l’instant fait office de ‘jouet’ dans le cadre du conflit géopolitique qui oppose la Chine aux les États-Unis. Le mois dernier, Singapour a également préféré la compagnie scandinave à Huawei pour développer la 5G sur son territoire. Les États-Unis ont encouragé le Brésil et l’Union européenne à faire de même. 

Les résultats d’Ericsson ont aussi été générés par un besoin d’antennes, de routeurs et d’appareillages plus important qu’en temps normal. L’épidémie a mis en évidence les faibles capacités des réseaux dans le monde entier. Les opérateurs de télécommunications ont récemment dégagé des budgets supplémentaires à cet effet pour moderniser les réseaux face à une demande plus importante  en raison du confinement. Ce matin encore, l’action d’Ericsson a enregistré un bond de 10 %.