En pleine tempête, Wirecard veut poursuivre ses activités

La société de paiement en ligne allemande Wirecard vise un redémarrage, malgré une demande de protection juridique. ‘La direction estime que la poursuite des activités est dans l’intérêt des créanciers’, rapporte la société en difficulté samedi. Pour le moment, l’activité continue.

Wirecard fait face aux critiques depuis plusieurs mois en raison d’une possible fraude et a annoncé en fin de semaine dernière qu’un montant de 2 milliards d’euros avait été perdu. Cette semaine, la société a déclaré que cet argent n’avait peut-être jamais existé et a retiré ses publications financières des dernières années. Le dirigeant Markus Braun a été arrêté, mais a été libéré sous caution depuis.

L’entreprise allemande, cotée au Dax à la bourse de Francfort, a introduit une demande de protection juridique contre ses créanciers jeudi en raison de ‘la menace d’insolvabilité et de surendettement’.

Le cours de l’action Wirecard est en chute libre depuis l’annonce des résultats financiers et a perdu plus de 90% de sa valeur au cours des dernières semaines. En outre, l’Autorité fédérale de supervision financière (BaFin) et la justice enquêtent sur une affaire de fraude à grande échelle chez Wirecard.

Wirecard avait affirmé que les fonds manquants se trouvaient sur des comptes en Asie du Sud-Est, qui n’ont apparemment jamais existé.

Sa filiale Wirecard Bank n’a, quant à elle, pas demandé de protection, le trafic des paiements de la filiale de la banque n’ayant pas été entravé.

Lire aussi:

Plus
Lire plus...
Marchés
BEL20