En images: la Terre respire, la faune reprend ses droits

EPA-EFE/Andrea Merola

Ces derniers jours, des photos et des vidéos de Venise ont beaucoup circulé sur les réseaux sociaux. Elles montrent que lorsque les gondoles ne naviguent plus dans les canaux, l’eau est si claire que l’on peut voir nager les poissons.

Une animation publiée par l’Agence spatiale européenne (ESA) montre également comment la concentration de dioxyde d’azote (NO2) dans les plus grandes villes chinoises a connu une baisse plus que significative au cours des mois de janvier et février par rapport à décembre et mars.

Le dioxyde d’azote est notamment engendré par les centrales électriques, l’industrie lourde et le transport routier.

La paralysie sans précédent de l’activité économique va bientôt produire une série de données qui fourniront aux scientifiques et aux politiciens une montagne d’informations sur le changement climatique et ses effets.

Ces informations pourraient nous rapprocher de la réalisation des objectifs climatiques pour 2030. Pour rappel, l’ambition est de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 40%, voire 50%, par rapport à 1990. Et qui sait, la neutralité climatique pourrait peut-être même être à portée de main d’ici 2050.

Mais alors que le monde compte ses morts, de nombreuses vies humaines seront sans doute sauvées d’ici là.

Aussi en Europe

Ce vendredi, l’agence spatiale européenne nous montre la situation sur le Vieux Continent. Qui concerne également les quantités de dioxyde d’azote, en nette diminution.

‘Le satellite Copernicus Sentinel-5P a récemment cartographié la pollution atmosphérique à travers l’Europe et la Chine et a révélé une baisse significative des concentrations de dioxyde d’azote – coïncidant avec les strictes mesures de quarantaine’, a commenté l’ESA.

Avec les précautions d’usage: ‘Les concentrations de dioxyde d’azote varient d’un jour à l’autre en raison des changements météorologiques. Il est impossible de tirer des conclusions sur la seule journée de données. En combinant les données pour une période de temps spécifique, 10 jours dans ce cas, la variabilité météorologique s’établit en moyenne et nous commençons à voir l’impact des changements dus à l’activité humaine.’

La faune sort du bois

Coronavirus: Le confinement, une vraie pause pour la faune sauvage?

Quand l’homme s’efface, la nature reprend ses droits…

Geplaatst door 20 Minutes op Vrijdag 27 maart 2020

Lire aussi :