Elon Musk met en garde contre l’impact énorme d’un conflit autour de Taïwan et propose sa propre solution

Elon Musk, le patron de Tesla, estime que l’économie mondiale chuterait de 30 % si un conflit éclatait autour de Taïwan.

L’île de Taïwan (23 millions d’habitants) est le plus grand producteur de puces informatiques de pointe. Certains analystes craignent que l’invasion russe en Ukraine n’incite Pékin à prendre violemment le contrôle de l’île démocratique, qu’elle considère comme une partie intégrante de la Chine.

La question est abordée dans un vaste entretien accordé par le journal économique Financial Times à Elon Musk, la personne la plus riche du monde ayant justement sa propre solution pour cette question. Pour son entreprise automobile Tesla, qui possède une usine à Shanghai, la Chine est un marché important. Un conflit entre la Chine et l’Occident au sujet de Taïwan affecterait de nombreuses grandes entreprises, dont Apple, et par extension l’ensemble de l’économie mondiale, prévient Musk.

Hong Kong comme exemple ?

« Ma recommandation serait de concevoir une zone administrative spéciale pour Taïwan qui soit raisonnablement digeste. Mais cela ne rendrait probablement pas tout le monde heureux », suggère Musk. « Il est possible, et je pense même probable, qu’ils puissent se mettre d’accord sur un arrangement plus souple que celui de Hong Kong. »

Hong Kong est officiellement une région administrative spéciale (RAS), mais la Chine a systématiquement réduit l’autonomie de l’ancienne colonie britannique au cours des dernières années.

À Taïwan, en revanche, l’idée de Musk suscite des réactions politiques outragées: »Transformer un pays démocratique en une administration spéciale d’un pays autocratique est inacceptable. »

Plus
Array
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20