Elon Musk déjuge la présidente de SpaceX: Starlink sera fin prêt plus tôt que prévu, à deux exceptions près

Alors que la présidente de SpaceX avait annoncé la semaine dernière que Starlink serait en mesure de fournir Internet partout dans le monde d’ici septembre, Elon Musk a avancé une autre date. Il a également fourni quelques précisions supplémentaires sur le projet.

A l’occasion du Mobile World Congress (MWC), une conférence majeure de l’industrie des télécommunications, Elon Musk a fait l’état des lieux de l’avancement de Starlink.

Le CEO de SpaceX a déclaré que les satellites de son projet seraient en mesure de fournir Internet partout dans le monde dès le mois d’août, c’est-à-dire dans moins de deux mois. Une prévision un peu plus optimiste que celle émise la semaine dernière par la présidente de SpaceX, Gwynne Shotwell, qui avait misé sur septembre.

Cela ne signifie toutefois pas que Starlink couvrira effectivement l’ensemble du globe dès le mois d’août. SpaceX doit encore négocier avec les autorités de chaque pays en vue obtenir d’obtenir une foule d’autorisations. Elon Musk a également évoqué « deux partenariats assez importants avec des entreprises de télécommunications de grands pays », sans donner davantage de détails.

Elon Musk a également rappelé que cette couverture mondiale de l’Internet à haut débit comporterait deux exceptions: les pôles nord et sud. Ces régions devraient être couvertes dans six mois.

Objectif 500.000

Lors de son intervention, le fondateur de SpaceX a aussi divulgué des chiffres plus précis quant au nombre de clients de Starlink. Là où Gwynne Shotwell avait déclaré que le projet comptait « près de 100.000 clients », Elon Musk a parlé de « plus de 69.000 clients inscrits à ce jour ».

Les deux principaux dirigeants de SpaceX sont par contre d’accord sur le chiffre qui devrait être atteint d’ici un an: 500.000 abonnés.

Pour rappel, un abonnement à Starlink – qui est disponible en France – coûte actuellement 99 euros par mois, auxquels s’ajoutent les 500 euros du kit de démarrage. Elon Musk a indiqué qu’à ce prix, SpaceX perd de l’argent, car la fabrication de chaque dispositif coûte 1.000 dollars à l’entreprise. Des terminaux moins coûteux sont en cours de préparation.

Sur le même sujet:

Plus
Lire plus...
Marchés