Elections présidentielles italiennes: le quorum n’est pas atteint, quand saura-t-on le nom du prochain chef d’Etat?

Lundi, les grands électeurs italiens votaient pour élire le prochain président de la République. Aucun résultat clair n’a été atteint, comme habituellement lors de ces élections. Les négociations commencent. Le quorum n’a pas non plus été atteint, et les électeurs devront repasser voter mardi 25 janvier à 15 heures.

Bianca, bianca, bianca… énumère Roberto Fico, président de la Chambre des députés. De temps à autre, il lit un nom sur les bulletins. Mais la plupart des feuilles sont blanches, ou les votes sont nuls. Ainsi, le quorum de votes n’est pas atteint.

Les deux tiers des 1009 électeurs (les députés, sénateurs et représentants régionaux) doivent être atteints, soit 672 votes. Or 672 votes étaient blancs, et 51 nuls. Une première fumée noire, mais qui n’étonne personne. Plusieurs partis avaient déjà indiqué leur intention de voter blanc.

Les premiers votes de préférence ont été : 36 voix pour Maddalena (vice-président de la Cour Constitutionnelle, proche du Mouvement 5 étoiles), 15 pour le président sortant Mattarella (chrétien-démocrate) et 9 pour la ministre de la Justice Cartabia (pas affiliée à un parti).

En plus, une députée anti-vaccin, Sara Cunial, n’a pas pu voter, car elle n’a pas de pass sanitaire, qui est cependant obligatoire pour entrer dans le parlement. Une annexe spéciale e été créée, où peuvent voter les députés qui ont été infectés du virus et qui devraient être en quarantaine. Mais comme elle n’est actuellement pas positive au virus, elle n’a pas pu avoir accès à cette annexe non plus. Elle indique alors vouloir demander l’annulation du vote.

Jamais de vote clair

Ces élections ne mènent jamais à un résultat clair. Les négociations sont alors nécessaires, entre différents partis, pour désigner la personne qui devient chef de l’Etat. Des négociations sont d’ailleurs déjà en cours. Une « longue entrevue cordiale » a été menée entre Salvini (Lega Nord, extrême droite) et Letta (Partito democratico, centre-gauche). Conte du Mouvement 5 étoiles (autoproclamé « ni droite ni gauche ») a également déjà vu Salvini. Tous indiquent espérer trouver une solution dans les 48 heures, sinon 72 heures. Jusque-là, le suspense restera surtout autour de la question si oui ou non le Premier ministre actuel, Mario Draghi, sera choisi comme Président, et qui le remplacerait alors à la tête du gouvernement.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20