Les marchés:
Markten inladen...

MARDI 14 JUIL

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

La guerre commerciale avec la Chine a ses limites, reconnait Trump

Logo Business AM
Business

18/02/2020 | Sonia Romero | 4 min de lecture

Chine Nouvelle / Sipa Press

Le président américain est désormais critique avec les restrictions proposées sur le commerce avec la Chine. Il a déclaré que la sécurité nationale ne peut pas être utilisée comme ‘excuse’ pour rendre difficile l’achat de produits américains par des pays étrangers, selon Reuters.

Donald Trump a encore dégainé sur Twitter, et comme souvent, ça fait mouche. Dans une série de tweets bien digne de l’auteur de ‘Make America Great Again’, le président américain se plaint des conséquences possibles des restrictions sur le commerce avec la Chine.

‘Les États-Unis ne peuvent pas, et ne vont pas, devenir une place si difficile à traiter en ce qui concerne l’achat de nos produits par des pays étrangers, y compris sous l’excuse toujours utilisée de la sécurité nationale, que nos entreprises seront obligées de quitter pour rester compétitives’, peut-on lire.

‘Nous voulons vendre des produits et des marchandises à destination de la Chine et d’autres pays. C’est ça, le commerce’, ajoute Donald Trump. ‘Nous ne voulons pas qu’il soit impossible de faire des affaires avec nous. Cela signifie seulement que les commandes iront ailleurs. Par exemple, je veux que la Chine achète nos moteurs d’avion, les meilleurs du monde.

‘J’ai vu certains des règlements qui circulent, y compris ceux qui sont envisagés par le Congrès, et ils sont ridicules’, poursuit-il. ‘Je veux qu’il soit facile de faire des affaires avec les États-Unis, pas difficile. Tout le monde dans mon administration est instruit de la sorte, sans aucune excuse.’ Une tirade terminée par un grand et beau ‘les États-Unis sont ouverts aux affaires!’

Tuer la concurrence dans l’oeuf

Selon Reuters, Washington envisage également de limiter d’autres composants pour les avions commerciaux chinois, tels que les systèmes de contrôle de vol fabriqués par Honeywell International Inc.

Le nœud de cette répression de la vente de pièces américaines à l’industrie aéronautique chinoise consiste à éventuellement anticiper le développement d’un concurrent sérieux à Boeing ou renforcer les capacités militaires chinoises. Donald Trump n’a cependant pas identifié les restrictions qu’il critique si violemment. Affaire à suivre… Sur Twitter?

Lire aussi:

Source: Reuters


Pour aller plus loin...


Logo Business AM

Business AM | Stocks