Dites adieu au mythique Airbus A380: les compagnies aériennes n’en veulent plus

Un des rares A380 qui ont volé cette année (Isopix)

Le superjumbo d’Airbus, l’A380 va plus que probablement connaitre une mort prématurée à cause de la crise du coronavirus. C’est ce qu’estime une étude publiée mardi et relayée par le journal britannique The Times. L’entreprise française s’y attendait : la production devait s’arrêter en 2021.

Les Airbus A380 sont de gros porteurs pouvant accueillir jusqu’à 800 passagers sur un seul vol. Lors de sa sortie en 2005, il avait détrôné le Boeing 747. Mais 15 ans plus tard, les énormes avions de ligne n’ont plus autant la côte. De nombreuses compagnies les délaissent, car ils deviennent impossibles à remplir. Avant la crise, Air France et Lufthansa avaient déjà annoncé qu’elles n’utiliseraient plus ses avions.

La pandémie a apporté son coup de grâce à ce mythique avion du début des années 2000. En décembre, sur les 243 Airbus A380 en service, seuls 21 ont volé, explique l’étude. ‘En d’autres termes, cela veut dire que 91 % des A380 ne sont plus en opération, un taux bien supérieur à celui des autres appareils’, écrit The Times. Les restrictions de voyages limitent énormément le nombre de passagers. En un an, le trafic a baissé de 67%. Les pleines capacités de l’avion ne seraient clairement pas exploitées alors qu’il coûte extrêmement cher à entretenir.

Conscient que les compagnies préfèrent acheter de plus petits modèles, Airbus a annoncé en 2019 que la production des A380 se terminerait en 2021. Le Boeing 747 va connaitre le même sort: sa production prendra fin en 2022. Toutefois, les compagnies pourront l’adapter en avion-cargo, ce qui devrait lui offrir une plus belle fin de vie.