Disney prépare ses armes pour la guerre du streaming de 2020

Une série d'acquisitions stratégiques au cours de la dernière décennie a été payante pour Disney, qui se dirige désormais vers les services de streaming.
Isopix

Une série d’acquisitions stratégiques au cours de la dernière décennie a été payante pour Disney, qui se dirige désormais vers les services de streaming.

Le conte de fée se poursuit pour Disney, celui du succès populaire et commercial. Après avoir remporté le box office cette dernière décennie à coup de blockbusters, l’entreprise américaine se lance désormais à la conquête du streaming. Pour 2020, Disney compte retrousser ses manches et s’attaquer sérieusement à ses rivaux du streaming nommés Apple, Amazon et surtout Netflix.

Pour ce faire, la société peut s’appuyer sur sa renommée internationale qui a encore frappé au cinéma cette année. En 2019, Disney peut se vanter d’avoir sorti six des huit films les plus lucratifs à ce jour, dont des titres tels que ‘Avengers : Endgame’, ‘Le Roi Lion’ ou encore ‘Toy Story 4’. Une année qui se termine en apothéose pour la firme: depuis sa sortie, ‘La Reine des Neiges 2’ pulvérise le box-office, et a passé le week-end dernier la barre du milliard de recettes… Le sixième film du studio à réaliser en 2019 cet exploit, qui n’en est presque plus un.

Un record de 10 milliards

Ces réussites commerciales ont porté Disney vers un record de 10 milliards de dollars au box-office mondial. La société peut remercier ses acquisitions stratégiques cette dernière décennie, notamment le rachat très intelligent de Marvel pour 4,3 milliards de dollars. L’entreprise avait ouvert cette marche en 2006, lors de l’acquisition du studio d’animation Pixar pour 7,4 milliards de dollars. La boucle a été bouclée en 2012, lorsque Disney a dépensé 4,05 milliards de dollars supplémentaires pour le rachat de Lucasfilm.

La suite, on la connaît tous: la sortie des (nombreuses) suites et spin-off de Star Wars qui se concluent cette année, l’ouverture de deux parcs d’attraction axés sur ce thème et, surtout, la nouvelle poule aux oeufs d’or de la marque: The Mandalorian. La série retransmise sur le service de streaming Disney+ n’a pas fini de faire parler d’elle, en témoigne le succès retentissant du ‘Baby Yoda‘.

Que la guerre commence

C’est bien sur cette lancée que Disney veut commencer 2020. Ses concurrents ont tous augmenté leurs dépenses de contenu, créant une véritable guerre pour conquérir l’audience… et rafler les meilleurs talents hollywoodiens. Disney ne compte pas rester sur la touche.

En novembre, le lancement de Disney+ a fait sensation, avec des centaines de titres disponibles, des classiques films d’animations aux émissions de Disney Channel, en passant par les blockbusters de super-héros. Un lancement qui fait suite à celui d’ESPN+ en 2018, un service de vidéos à la demande spécialisé dans le sport.

Si 2019 a indéniablement été l’année de Disney, 2020 réserve tout autant de surprises via son service de streaming. L’entreprise a par ailleurs annoncé lancer en France un partenariat exclusif avec Canal+ dès mars prochain. Kevin Mayer, qui dirige la division Direct-to-consumer & International de Disney, a confirmé que le groupe américain espérait acquérir 60 à 90 millions de clients d’ici 2024. Après la guerre des étoiles, c’est désormais celle du streaming qui est lancée.