Des scientifiques ont lu dans les pensées d’un homme qui a perdu l’usage de la parole et les ont retranscrites en discours

Dans une grande première médicale, des scientifiques américains ont réussi à faire s’exprimer une personne touchée par une paralysie sévère qui l’empêche de parler. Un formidable message d’espoir pour les milliers de personnes qui perdent l’usage de la parole chaque année.

Une équipe de chercheurs de l’Université de Californie à San Francisco (UCSF), a mis au point un système permettant à un homme incapable de parler de s’exprimer. Cette personne souhaite se faire appeler BRAVO1 en vue de protéger sa vie privée. Âgée d’une trentaine d’année, elle est ressortie paralysée d’un terrible accident de voiture subi à ses 20 ans.

Comment ça marche ?

La mise en place de la technologie s’est étalée sur plusieurs mois. Les chercheurs ont d’abord implanté un réseau d’électrodes à haute densité sur la zone cérébrale responsable du traitement du langage de BRAVO1. Cet implant a ensuite été relié à un ordinateur par un port situé dans la tête du patient.

Grâce à des séances étalées sur 48 jours, l’équipe a enregistré 22 heures d’activité cérébrale de BRAVO1 pendant qu’il tentait de prononcer une liste de 50 mots courants, tels que « eau », « famille » ou « bon ». Avec ce vocabulaire, il est possible de générer plus d’un millier de phrases. L’ordinateur a alors décodé les ondes cérébrales qui contrôlent normalement le conduit vocal, c’est-à-dire les minuscules mouvements musculaires des lèvres, de la mâchoire, de la langue et du larynx qui forment chaque consonne et chaque voyelle.

Une fois la phase de décodage de l’activité cérébrale liée aux mots terminée, il a été demandé au patient d’essayer de faire des phrases.

Au terme de ces nombreuses tentatives, l’ordinateur a pu réussir à relier l’activité cérébrale de BRAVO1 pour les traduire en mots, et donc à les assembler en phrases.

Par la suite, les chercheurs ont posé des questions au patient, auxquelles il a répondu avec brio. Une des premières a été « How are you today ? ». « I am very good » est apparu sur l’écran d’ordinateur.

Actuellement, les mots sont décodés avec une précision médiane de 74%, au rythme de 15 mots par minute. La performance maximale enregistrée a fait preuve de 93% de précision, au rythme de 18 mots par minute. L’équipe tente maintenant d’améliorer la richesse du vocabulaire et la vitesse d’élocution de son système.

Un réel signal d’espoir

Avant de tester ce système, BRAVO1 s’exprimait en pointant des lettres sur un écran ordinateur via une tige attachée à une casquette qu’il portait sur la tête. D’autres appareils peuvent également capter les mouvements oculaires des patients.

Le système mis au point par les chercheurs américains offre une bien meilleure efficacité. Elle repose également sur une approche plus naturelle de la parole, dans la mesure où il s’agit ici de retranscrire des mots et des phrases et non plus des lettres une par une.

A terme, l’équipe de scientifiques estime que son système permettra à des milliers de personnes ayant perdu l’usage de la parole de s’exprimer.

« Cette technique est très prometteuse pour rétablir la communication en exploitant les mécanismes naturels de la parole dans le cerveau », s’est réjoui Edward Chang, neurochirurgien à l’UCSF.

Sur le même sujet:

Plus
Lire plus...
Marchés