Des documents ‘très inquiétants’ sur Boeing font surface

(AP Photo/Jason Redmond)

Lundi, le constructeur d’avions a envoyé des courriels entre employés à la FAA, l’organisme de surveillance de l’aviation américaine, et au Congrès américain, le jour même où il a envoyé son CEO à la porte.

Les courriers portent sur la production du 737 MAX, qui est en proie à des difficultés, et, selon un membre du Congrès, donnent une ‘image très troublante’ de l’avion et de la culture d’entreprise.

Les avions 737 MAX ont causé deux crashs l’année dernière et plus tôt cette année à cause d’un problème de logiciel, tuant un total de 346 personnes. Après le deuxième crash, de nombreux aéroports et pays ont décidé de ne plus faire voler l’avion. Boeing a ensuite apporté des modifications à l’engin, qui sont maintenant inspectées par la FAA.

Pas encore public

Le contenu des mails n’a pas encore été rendu public, mais selon l’agence de presse Bloomberg, il est certain qu’une partie des mails a également été rédigée par un pilote dont le trafic mail avait déjà été partiellement rendu accessible en octobre. Dans ces courriers de 2016, il a exprimé ses doutes sur les logiciels utilisés. Ils ont suscité de sérieuses questions auprès des législateurs.

‘Tout comme à l’époque, ces documents donnent une image inquiétante des doutes des travailleurs sur la culture de la sécurité et des tentatives des travailleurs pour s’assurer que les autorités ne pourraient pas contrecarrer les plans de production de Boeing’, déclare un membre du Congrès.

Le CEO à la porte

La révélation a eu lieu le jour même où Boeing a licencié son CEO Dennis Muilenburg. Il a pu rester un an de plus après la première chute, mais n’a pas réussi à mettre la compagnie sur la bonne voie. Il sera remplacé par Dennis Calhoun, l’ancien président.

La part de Boeing a baissé de 1,3 % à 333 dollars mardi.

Lire aussi: Boeing suspend la production du 737 MAX: quelles conséquences?