Des dizaines de milliers de travailleurs attendent encore leur allocation de mars

La ministre fédérale de l’Emploi, Nathalie Muylle. (Daina Le Lardic / Isopix)

Des dizaines de milliers d’employés en chômage temporaire en raison de la crise liée au coronavirus attendent encore leur allocation pour le mois de mars.

Les entreprises dont l’activité est à l’arrêt peuvent inscrire leur personnel en chômage temporaire. Le système a été fortement sollicité. La ministre de l’Emploi a fait savoir la semaine dernière que quelque 900.000 personnes devaient recevoir une allocation de chômage temporaire pour le mois de mars, soit partielle ou complète.

La Capac (Caisse auxiliaire de paiement des allocations de chômage) a reçu quelque 200.000 demandes pour le mois de mars. L’institut public tourne à plein régime et a même sollicité 150 fonctionnaires d’autres services publics, mais n’a pas encore pu effectuer tous les versements.

Une porte-parole de la Capac explique que ces retards sont notamment dus à quelques erreurs introduites par l’employé ou l’employeur. Car pour que le paiement soit effectué, il est nécessaire de disposer des données des deux parties.

‘Nous avons en ce moment encore 35.000 dossiers pour lesquels nous ne disposons pas de la déclaration de l’employeur ou pour lesquels la déclaration est erronée’, explique cette porte-parole. Elle précise que les employeurs ne doivent pas attendre jusqu’à la fin du mois pour introduire leurs documents.

Lire aussi: