Dans le pays le plus heureux au monde, plus de femmes investissent en Bourse

La Bourse de Frankfurt (AP Photo/Michael Probst/Isopix)

Un pays avec beaucoup de liberté et d’égalité civile mène à une population plus heureuse. Apparemment, cela mène aussi à un plus grand intérêt des femmes pour le marché boursier. Il y a un pays sur notre continent au sommet de l’échelle du bonheur depuis plusieurs années. Et dans ce pays, le plus grand nombre de femmes investissent en Bourse.

Il s’agit bien sûr de la Finlande, le pays le plus heureux du monde. Selon Gallup, une société de recherche américaine, ce pays a la population la plus satisfaite au monde depuis des années.

La Finlande était à la tête de ce classement en 2018. Viennent ensuite le Danemark, la Norvège, l’Islande, les Pays-Bas, la Suisse, la Suède, la Nouvelle-Zélande, le Canada et l’Autriche. La Belgique ne fait pas si mal en se positionnant à la 17e place.

Un tiers des investisseurs

Remarquable: tous les pays scandinaves obtiennent de bons résultats en termes de bonheur. Et dans ces pays, les femmes sont aussi nombreuses à se disputer des investissements réussis en Bourse. Mais la Finlande est vraiment championne toute catégorie.

La Finlande compte de loin le plus grand nombre de femmes investissant en bourse, a rapporté vendredi l’agence de presse Bloomberg. Au cours des deux dernières années, le nombre d’investisseuses a doublé. Au total, un tiers des investisseurs en Finlande sont des femmes. C’est ce qu’assure Nordnet AB, un courtier scandinave.

Dans de nombreux pays européens, investir en Bourse n’est pas courant. Ce n’est pas considéré comme un moyen sûr d’investir de l’épargne. Mais en Finlande, investir est vu comme un moyen de générer des revenus supplémentaires. Et les Finlandaises ont bien maîtrisé ce concept.

Avoir des connaissances financières

Selon Nordnet, ce chiffre est en adéquation avec la volonté de la Finlande d’avoir la population avec les meilleures compétences financières au monde. Le pays s’est fixé cet objectif pour 2030.

Anna-Maja Henriksson, la ministre finlandaise de la Justice, a dévoilé un plan ingénieux à cet effet. La Finlande, en collaboration avec sa banque centrale, ses compagnies d’assurance et ses fonds de pension, mènera une campagne pour éduquer la population au monde financier. Et les réseaux sociaux seront utilisés pour attirer les jeunes générations.