Critiqué pour sa politique de traitement des invendus, Amazon va autoriser la vente d’articles retournés

Le géant de l’e-commerce va mettre en place une nouvelle initiative qui autorise les vendeurs tiers de sa plateforme à vendre des produits qui ont été retournés comme des articles « utilisés ». Ils pourront leur donner une note en fonction de leur état, comme pour les objets d’occasion.

Pourquoi est-ce important ?

Une enquête de la chaine britannique ITV News avait révélé en juin dernier qu’Amazon détruisait des dizaines de milliers d’objets invendus et/ou retournés chaque semaine dans le but de désengorger ses entrepôts. Une pratique qui lui a valu de nombreuses critiques, d'autant plus que ces produits étaient pour la plupart neufs ou en parfait état. Cela entraine des quantités importantes de déchets - et donc, de pollution - qui auraient pu être évitées.

Amazon vient d’annoncer la mise en place de deux nouveaux programmes pour éviter la destruction de produits encore en parfait état et donc, le gaspillage généralisé. La première initiative, baptisée Grade and Resell, concerne les vendeurs tiers de sa plateforme. Elle les autorise à vendre des produits qui ont été retournés par leurs clients en les estampillant « occasion ». Ces derniers pourront être vendus moins cher que les produits véritablement neufs, en fonction de leur état : comme neuf, très bien, bon ou acceptable.

Ce nouveau programme sera lancé plus tard cette année aux États-Unis – sans date précise – et devrait également arriver en Europe, notamment en Allemagne, en France, en Italie et en Espagne, d’ici le début de l’année prochaine.

Désengorger les entrepôts d’Amazon

Pour assurer des livraisons rapides, Amazon stocke énormément de produits dans d’immenses entrepôts dans plusieurs pays. Un service pour lequel les vendeurs tiers doivent évidemment payer. En cas de stock d’invendus trop important, les vendeurs préfèrent détruire leurs marchandises plutôt que de continuer à payer pour les stocker ou pour les rapatrier. C’est la raison pour laquelle des milliers de produits sont détruits chaque semaine dans les entrepôts écossais d’Amazon. À l’échelle mondiale, ce sont des millions d’articles neufs qui sont envoyés à la décharge chaque semaine, et ce, malgré la mise en place d’un programme qui encourage les vendeurs tiers à offrir leurs invendus à des œuvres caritatives.

Une situation problématique à laquelle Amazon apporte une solution avec le programme Liquidations. Le géant de l’e-commerce a en effet mis en place un nouveau canal sur lequel les vendeurs tiers peuvent vendre leur stock en gros, afin de liquider leurs invendus et récupérer une partie de leur argent investi. Cette nouvelle politique est déjà d’application aux États-Unis, en Allemagne, en France, en Italie, en Espagne et prochaine au Royaume-Uni.

À lire aussi:

Plus
Lire plus...
Marchés