Les riches Japonais se construisent des bunkers… par crainte de la Corée du Nord

Les nombreuses provocations du leader nord-coréen Kim Jong-un boostent les ventes de bunkers non pas aux Etats-Unis mais bien au Japon, rapporte l’agence de presse Bloomberg. La société californienne constructrice de bunkers Atlas Survival Shelters enregistre une hausse significative des demandes d’abris. Le Japon compte également plusieurs fabricants de bunkers mais les principaux constructeurs se trouvent aux Etats-Unis.Ce type d’abris sont habitables pendant une durée de six mois à un an et sont équipés d’échappatoires, de salles de décontamination et de trappes pare-balles.« Depuis que Kim Jong-un a annoncé le lancement de missiles qui peuvent atteindre des cibles aux Etats-Unis, on remarque une croissance importante de la demande pour ce type d’abris », explique Ron Hubbard, CEO d’Atlas Survival Shelters.Il est remarquable de constater l’intérêt le plus important pour ces bunkers se trouve au Japon, un pays qui est menacé par la Corée du Nord depuis des décennies.

Communautés de survie souterraines

Les missiles nucléaires nord-coréens sembleraient dorénavant pourvoir atteindre des territoires comme l’Alaska, soit parcourir une distance de près de 6.000 miles. Tokyo se trouve à seulement 800 miles de la capitale nord-coréenne, Pyongyang.Le gouvernement japonais prend très au sérieux ces menaces et actualise régulièrement son site internet de protection civile avec des conseils de sécurité. Les enfants reçoivent également des leçons de sécurité à l’école.Outre un intérêt croissant pour des bunkers pour particuliers, on constate également une hausse des projets communautaires souterrains de survie. Ainsi, la société américaine Vivos offre maintenant aux Etats-Unis et en Europe des modèles de communautés de survie souterraines. Ces abris communautaires comprennent des restaurants, des jardins hydroponiques et des théâtres. Une de ces réalisations se trouve dans le Dakota du Sud. Le prix pour une unité d’habitation dans ce complexe est de 25.000 dollars. Selon Vivos, à l’heure actuelle, cinquante unités seraient déjà réservées.