L’armée en renfort, manque d’oxygène, tests insuffisants : la situation très préoccupante des maisons de repos

Julie Sebadelha/ABACAPRESS.COM

Face à un personnel débordé, et par endroit à bout de souffle, l’armée et la protection civile ont été appelées en renfort dans les maisons de repos wallonnes. La situation y es très préoccupante.

Face à l’urgence de la situation, et pressée par l’opposition, la ministre wallonne de la Santé Christie Morreale (PS) a pris une décision forte: l’armée et la protection civile sont priées de venir aider le personnel de santé. Avec effet immédiat.

Dans un second temps, la ministre fait également appel à l’ensemble du personnel médical et para-médical hospitalier, des maisons médicales, des mutualités, de la médecine scolaire, PMS, Inami… qui est disponible. ‘C’est une course contre la montre’, a précisé la ministre.

En effet, la situation est de plus en plus problématique. Outre les foyers importants, les maisons de repos manquent d’oxygène, rapporte la RTBF. Elio Di Rupo est monté au front pour la Wallonie. Le CdH et Catherine Fonck demandent maintenant un plan général des gouvernements fédéral et régionaux pour ‘aller plus loin’.

116 foyers

Selon ses chiffres, 116 maisons de repos wallonnes sur 600 sont confrontées à un foyer de covid-19 (dix cas ou plus). Depuis le 25 mars, on y a dénombré quelque 378 décès, même si tous ne sont pas imputés au coronavirus.

Les maisons de retraite devraient aussi bientôt bénéficier de tests PCR. Enfin (!), serait-on tenté de dire : 20.000 tests ont été distribués aux Régions et permettront de tester tant le personnel que les retraités.