Pourquoi tous les Sud-coréens vont rajeunir d’un an ou deux au printemps prochain

Ce jeudi, les autorités sud-coréennes ont adopté une loi visant à abandonner les systèmes de calcul d’âge propres à leur pays. Les habitants vont perdre un, voire deux ans. Explications.

Pourquoi est-ce important ?

Depuis plusieurs décennies, les Sud-coréens vivotent entre trois systèmes de calcul de leur âge. Pour clarifier la situation, les autorités ont décidé qu'il n'y aurait bientôt plus qu'une seule méthode de calcul en application.

Dans l’actu : la loi supprimant les systèmes traditionnels a été votée ce jeudi.

  • Le parlement sud-coréen a voté en faveur d’une loi visant à abandonner deux méthodes traditionnelles du calcul de l’âge dans le pays.
    • Celles-ci étaient toujours appliquées dans certains domaines.
  • À partir de juin 2023, seul le système international sera d’application.

Les détails : les Sud-coréens ont « plusieurs âges ».

  • Actuellement, trois méthodes de calcul sont d’application.
  • La première implique qu’un bébé a un an dès sa naissance et qu’il « gagne » une année supplémentaire chaque 1er janvier.
    • C’est l’âge le plus souvent utilisé au quotidien.
  • La deuxième implique qu’un bébé n’a pas un an à la naissance, mais qu’il « gagne » une année chaque 1er janvier.
    • Ce système est notamment utilisé pour déterminer l’âge légal pour pouvoir boire et fumer.
  • La troisième correspond à la norme internationale, avec le même calcul qu’en Belgique. À savoir qu’une personne n’a pas un an à la naissance et qu’elle « gagne » un an chaque année à la date de sa naissance.
    • Elle est utilisée depuis le début des années 1960 pour les documents médicaux et juridiques, entre autres.
    • C’est donc ce système qui sera d’application dans tous les domaines à partir de juin 2023.

Les explications : simplification de la vie… et réduction des coûts.

  • « La révision vise à réduire les coûts socio-économiques inutiles, car les litiges juridiques et sociaux ainsi que la confusion persistent en raison des différentes manières de calculer l’âge », a expliqué au Parlement Yoo Sang-bum, du People Power Party, le parti au pouvoir.
  • En outre, la coexistence des différentes méthodes entraînait des problèmes de communication au niveau international, mais également au niveau national.
    • « Je me souviens que les étrangers me regardaient avec perplexité parce qu’il me fallait beaucoup de temps pour revenir avec une réponse sur mon âge », a témoigné une jeune employée de bureau interrogée par Reuters.

Un exemple ? Une personne peut très bien avoir trois âges différents.

  • Avec la coexistence des trois systèmes expliqués ci-dessus, une personne peut avoir trois âges en même temps.
  • Un bébé né le 20 décembre 2021, a ainsi, en ce 8 décembre 2022 :
    • Deux ans selon le premier système, et très bientôt trois.
    • Un an selon le deuxième, et très bientôt deux.
    • Moins d’un an, et très bientôt un.
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20