Les marchés:
Markten inladen...

LUNDI 25 MAI

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

Confinement ou pas: ‘Tous les congés payés doivent être pris cette année’

Logo Business AM
Carrière

22/05/2020 | Pieterjan Neirynck | 3 min de lecture

Pour beaucoup d'employés, les vacances à la Mer du Nord ont dû être annulées cette année. (Pixabay)

Acerta conseille aux employeurs de surveiller comment leurs employés prennent leurs jours de congé. ‘Tous les congés payés doivent être pris cette année’, déclare le guichet d’entreprise.

Les employés accumulent leurs jours de congé depuis plusieurs mois. Les loisirs et les voyages étant interdits, beaucoup ne voient pas l’intérêt d’user leurs précieux congés. Selon les chiffres du prestataire, il y a eu 30% de congé en moins pendant les vacances de Pâques par rapport à l’année dernière.

‘Avec le confinement, les employés n’ont pas trouvé ‘utile’ de prendre des vacances cette année. Le voyage à la côte belge ou à l’étranger n’a pas pu avoir lieu. Les travailleurs s’y sont accommodés. Et ça s’est répercuté sur les chiffres de ces vacances de Pâques’, explique la conseillère juridique Marijke Beelen.

Surveiller les jours de congé

Acerta appelle donc les employeurs à surveiller de près le calendrier des vacances. Car cette année avec le confinement, la période de congé annuel est considérablement plus courte. ‘Il ne faut pas que les employeurs et les employés se rendent compte en décembre qu’il leur reste une dizaine de jours de congé à prendre’, explique la conseillère. ‘C’est également important pour la continuité des entreprises cette année, car elles doivent pouvoir continuer à fonctionner avec un personnel suffisant.’

Dans son propre plan de relance, l’organisation d’employeurs a proposé de reporter un certain nombre de jours de congé en 2021. ‘De nombreux employeurs craignent que tous les employés prennent leurs congés en même temps après la crise du coronavirus’, soutient le Voka. Mais c’est hors de question, selon Acerta. ‘Tous les jours de congé doivent être pris au cours de l’année civile. Le législateur ne fera pas exception cette année’, a déclaré la conseillère juridique.

Enfin, selon Acerta, il ne semble pas non plus opportun de raccourcir les congés du secteur de la construction cette année. Fin avril, une enquête montrait que sept promoteurs sur dix voyaient un avantage à une telle solution. ‘Juillet et août doivent rester la période de vacance classique cette année. La question est de savoir si l’autorisation des voyages et la date possible de cette autorisation ne va pas devenir un facteur décisif’, conclut Marijke Beelen.

Source: BusinessAM


Pour aller plus loin...


Logo Business AM

Business AM | Stocks