Comment les Républicains ont trompé et menacent à présent leurs fidèles: ‘Si vous ne donnez pas de l’argent chaque mois, nous le dirons à Trump’

Le torchon brûle entre Trump, les Républicains et certains de leurs fidèles. (Amy Harris/Shutterstock)

Le week-end dernier, le New York Times a révélé un scandale opposant le parti républicain à ses donateurs. Bien loin de s’en excuser, le GOP met à présent de l’huile sur le feu. Ceux qui désirent cesser leurs dons mensuels sont qualifiés de défecteurs.

Le torchon brûle entre les Républicains et leurs donateurs. Samedi dernier, le New York Times a révélé les pratiques menées par l’équipe de campagne de Donald Trump à l’été 2020 pour faire face à ses soucis financiers. En rapetissant la police de caractère de phrases pré-cochées, en rendant certaines conditions plus confuses et en faisant passer les « dons récurrents » en dons hebdomadaires et non plus mensuels, elle a dupé bon nombre de fidèles. Surtout parmi les plus âgés. Pensant avoir versé quelques centaines de dollars, ils se sont aperçus qu’ils en avaient en réalité envoyé plusieurs milliers.

Une fois qu’ils se sont aperçus qu’on leur avait retiré bien plus d’argent que prévu, certains donateurs ont exigé un remboursement. D’après le quotidien new-yorkais, 10% de l’argent récolé durant la campagne – soit 122 millions de dollars – ont dû être restitués par l’équipe de campagne de Trump.

Après la révélation du scandale, Trump a réagi, indiquant que tous les donateurs qui ont demandé un remboursement l’ont reçu rapidement et que moins de 1% de tous les dons ont donné lieu à des contestations officielles.

Après la tromperie, les menaces

Se sentant trahis, certains donateurs ont décidé de diminuer – ou de stopper définitivement – leurs donations aux Républicains. Pour les convaincre de poursuivre leur soutien, le National Republican Congressional Committee (NRCC) – qui soutient les élus républicains à la chambre des représentants – n’a rien trouvé de mieux que de les menacer.

Ainsi, depuis ce mercredi, les donateurs voient une case jaune apparaître sur leur écran d’ordinateur, avec ce message: ‘Nous avons besoin de savoir que nous ne vous avons pas perdu pour la gauche radicale. Si vous DECOCHEZ cette case, nous devrons dire à Trump que vous êtes un DEFECTEUR et que vous vous êtes rallié aux démocrates. COCHEZ cette case et nous pourrons regagner la chambre et permettre à Trump de participer à l’élection de 2024’.

Cette case permet de continuer – ou non – de faire des dons mensuels.

D’après les analystes, cette pratique n’a rien d’illégal et serait même courante, y compris dans le camp démocrate. Par contre, étant donné le contexte dans lequel ce message survient, cette nouvelle tactique des Républicains fait débat.

Quant au scandale révélé par le New York Times, il a également débouché sur des plaintes pour fraude. La plupart des experts financiers s’accordent à dire que de telles pratiques sont inédites au sein d’une campagne électorale et que l’équipe de campagne de Trump a dépassé la ligne éthique, trompant ses fidèles. En revanche, il n’est pas certains que cette conduite enfreigne les lois et réglementations relatives au financement des campagnes ou à la protection des consommateurs.

Sur le même sujet: