Quand la menace de coupure d’électricité fait grimper les ventes de bougies en France

Ce sont principalement les boîtes de bougies blanches classiques qui voient leurs ventes augmenter. Lorsqu’elles sont allumées, elles peuvent éclairer environ 6 heures.

Pourquoi est-ce important ?

En prévision des jours plus froids qui pousseraient la population à consommer davantage de courant dans un contexte où l’énergie manque justement sur le territoire, la France se prépare méthodiquement à procéder à des coupures électriques. L’objectif de ce plan est d’éviter à tout prix une pénurie incontrôlée d’électricité et donc, une situation chaotique.

Dans l’actu : les ventes de bougies ont explosé en France depuis le début du mois de décembre.

  • Cela est surtout remarquable dans la grande distribution. « On est sur une progression de chiffre d’affaires de 26 % » depuis le début du mois de décembre, a indiqué Francis Clément-Devineau, PDG du groupe Devineau, premier producteur français de bougies, sur BFMTV.

Contexte : le gouvernement français s’est préparé à l’impensable, à savoir une pénurie d’électricité au cours des mois les plus froids de l’année.

  • Et si le plan imaginé par le gouvernement ne prévoit des coupures d’électricité contrôlées de 2 heures maximum, en matinée ou en fin d’après-midi, l’éventualité de se retrouver sans éclairage a poussé de nombreux Français à se tourner vers cette solution d’antan : les bougies.
  • À l’image de la réaction des Français suite à l’annonce d’un risque de pénurie de pots de moutarde, liée à une sécheresse au Canada, ainsi qu’à la guerre en Ukraine, ces derniers se ruent sur les bougies « par prudence », estime le PDG.

Le détail : les boîtes de bougies blanches classiques sont celles qui connaissent la plus grande augmentation des ventes.

  • « Ça permet d’éclairer, ça permet de se chauffer aussi, et puis ça crée une belle ambiance coocooning », a expliqué Francis Clément-Devineau.

Une aubaine, avec un risque de pénurie de bougies ?

  • Cet « effet moutarde » n’est pas pour déplaire aux fabricants de bougies. « On profite effectivement de l’inquiétude des consommateurs par rapport aux informations qui ont été communiquées », a avoué le PDG.
  • Il assure cependant que la production devrait tenir le rythme. Aucune pénurie de bougies n’est en vue… à moins que l’usine du fabricant subisse une coupure de courant. Dans ce cas, sa production sera mise à l’arrêt.
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20