Bolt reçoit 50 millions d’euros d’investissement européen, la lutte avec Uber continue

(c) CNBC

Bolt, le concurrent européen d’Uber, a reçu un financement de 50 millions d’euros de la Banque Européenne d’Investissement (BEI).

Cela ressemble à un nouvel épisode dans l’affrontement entre l’Europe et le géant américain Uber. Après l‘interdiction prononcée, plus tôt dans l’année, de circuler dans la capitale anglais, la manoeuvre est ici plus subtile. Et prend la forme d’un prêt à risque d’une valeur de 50 millions d’euros.

Le financement stratégique de la BEI aidera Bolt à accroître ses dépenses en recherche et développement. L’objectif: rendre ses services plus sûrs et plus durables tout en préservant son efficacité opérationnelle, ont déclaré jeudi Bolt et la BEI dans une déclaration commune. Autre objectif: développer une alternative crédible à Uber et briser sa situation de quasi monopole sur le vieux continent.

La BEI souligne l’excellence européenne

Alexander Stubb, vice-président de la BEI, a qualifié Bolt de ‘bon exemple de l’excellence européenne en matière de technologie et d’innovation’, tandis que Markus Villig, PDG de Bolt, a déclaré que le prêt ‘nous permet d’aller plus vite pour servir beaucoup plus de personnes en Europe’.

Bolt est né en 2013, originellement sous le nom de Taxify. Elle s’est diversifiée et s’ouvre désormais à la location de scooters ou à la livraison. Elle compte actuellement 30 millions d’utilisateurs dans 150 villes d’Europe et d’Afrique. Bolt est la recherche de nouveaux financement pour asseoir son statut de licorne – les entreprises tech valorisées à plus d’un milliard d’euros en bourse. Son CEO insiste sur le fait que la société est en bonne santé financière. L’entreprise affirme qu’elle est maintenant rentable dans les deux tiers de ses marchés mondiaux.