Bloomberg jette l’éponge et se rallie à ‘son ami’ Biden ‘pour battre Trump’

Michael Bloomberg lors du Super Tuesday (Isopix)

C’est la fin de la course à la Maison Blanche pour Michael Bloomberg. Après un échec cuisant lors du Super Tuesday, il se retire des primaires démocrates et encourage Joe Biden.

Il a dépensé plus d’un demi-milliard de dollars dans cette campagne. Sa stratégie: se concentrer sur les États qui votent lors du Super Tuesday. Mais ce fut un échec. Hier, Bloomberg n’a remporté la victoire que dans un seul État, les Samoa américaines. Ce mercredi, il a donc annoncé sur Twitter qu’il se retirait de la course.

Il s’explique: ‘Il y a trois mois, je suis entré dans la course à l’investiture démocrate pour battre Trump. Aujourd’hui, je la quitte pour la même raison. Battre Trump commence par s’unir derrière le candidat qui a le mieux placé pour remporter les présidentielles. Il est clair que ce candidat est mon ami et un grand Américain, Joe Biden’.

Ce soutien officiel de Bloomberg pour Biden est un sérieux coup de pouce. D’une part, parce que, si Bloomberg était resté candidat, il aurait sûrement pris des voix à Biden. L’ancien vice-président peut maintenant compter sur un plus grand électorat. D’autre part, parce que Joe Biden n’a plus d’argent pour sa campagne. Bloomberg va lui apporter une équipe de marketing et des financements pour lui permettre de conserver son avance sur Bernie Sanders.

La réaction de Trump ne s’est pas faite attendre

Le président Trump n’a pas manqué de tacler ‘Mini Mike’ comme il aime l’appeler. ‘Mini Mike Bloomberg a quitté la course pour la présidence. J’aurais pu lui dire il y a déjà longtemps, qu’il n’avait pas ce qu’il fallait (pour me battre), et il aurait pu épargner un milliard de dollars, le réel coût (de sa campagne).’

Lire aussi :