C’est officiel : la neuvième plus grande économie du monde légalise le Bitcoin comme moyen de paiement

Le président sortant Jair Bolsonaro a signé un projet de loi légalisant les cryptomonnaies au Brésil. Entre autres choses, les nouvelles règles reconnaissent le Bitcoin comme une représentation numérique de la valeur, qui peut être utilisée, par exemple, comme moyen de paiement et d’investissement dans le pays.

Pourquoi est-ce important ?

Le Brésil, avec un PIB de 1.930 milliards de dollars, possède la plus grande économie d'Amérique du Sud et la neuvième du monde. Son attitude positive à l'égard des crypto, désormais inscrite dans la loi, pourrait potentiellement stimuler le prix du Bitcoin et co. Cette nouvelle positive intervient après une année noire pour le secteur de la crypto.

Dans l’actualité : Bolsonaro l’officialise : le Brésil dispose d’un cadre réglementaire pour les crypto.

  • Cela légalise le commerce et l’utilisation des cryptomonnaies dans le pays.
  • La nouvelle loi charge également l’exécutif du pays de sélectionner une agence gouvernementale chargée de superviser le marché des cryptomonnaies.
  • Il est prévu que la Banque centrale du Brésil (BCB) supervise les paiements en cryptomonnaie et la Commission des valeurs mobilières et des échanges (CVM) lorsqu’elle est utilisée comme véhicule d’investissement.
  • D’autres dispositions portent sur la réglementation des fournisseurs de services tels que les bourses, qui devront suivre des règles spécifiques pour opérer au Brésil. Par exemple, les fournisseurs de services de cryptomonnaie ne seront autorisés à opérer dans le pays qu’après avoir reçu l’autorisation du gouvernement fédéral.
  • La loi comprend également des dispositions, probablement en réponse à l’implosion de FTX, qui obligent les bourses à faire la distinction entre les actifs des utilisateurs et ceux des entreprises, rapporte Cointelegraph.

Lula

De plus : la loi sur les cryptomonnaies entrera en vigueur dans 180 jours – probablement en juin 2023.

  • Le président de droite Bolsonaro quittera le pouvoir dans quelques jours, après quoi le président de gauche Luiz Inacio Lula da Silva – Lula en abrégé – prendra la présidence le 1er janvier.
  • De 2003 à 2010, Lula était déjà président du Brésil. Il doit sa popularité aux politiques sociales qui ont permis à des millions de Brésiliens de sortir de la pauvreté. Par la suite, Lula a été accusé de corruption et a passé un an et demi en prison. En mars de cette année, la Cour suprême a annulé sa condamnation.
  • Le socialiste s’est précédemment prononcé en faveur de l’introduction des crypto et blockchain.

Différence avec le Salvador

Cependant, la loi brésilienne ne fait pas du Bitcoin une monnaie légale, comme c’est le cas au Salvador. C’est le premier (et jusqu’à présent encore le seul) pays au monde à accorder ce statut au BTC.

  • Le gouvernement du pays d’Amérique centrale a ainsi standardisé le BTC pour les paiements des citoyens, comme les taxes et les amendes, note Crypto Insiders.
  • L’État peut imposer l’utilisation généralisée de la monnaie numérique la plus précieuse au monde à la population salvadorienne : les commerçants seraient ainsi tenus d’accepter les BTC.

Avec la contribution de Floris Cup.

(JM)

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20