Biden désigne l’ancien chef de la surveillance pharmaceutique comme nouveau tsar des vaccins

David Kessler, qui a dirigé la FDA, l’organisme de surveillance pharmaceutique de l’ancien président Bill Clinton, succèdera au Belgo-Marocain Moncef Slaoui qui est à la tête de l’opération Warp Speed.

Le président élu Joe Biden n’a pas encore fait d’annonce officielle, mais le site web américain Stat affirme que l’information lui a été communiquée par certaines sources officielles qui travaillent au sein même de l’administration de M. Biden.

David Kessler remplacera Moncef Slaoui, qui a dirigé l’opération Warp Speed depuis le mois de mai et qui a contribué à l’élaboration de nombreux vaccins contre la coronavirus en très peu de temps. Moncef Slaoui, qui est d’origine marocaine, vit à Bruxelles depuis 30 ans.

Aucune expérience en matière de vaccins

David Kessler est un choix quelque peu controversé, car il n’a pas travaillé pour le gouvernement pendant 20 ans et n’a aucune expérience confirmée dans le champ des vaccins. À l’inverse, Moncef Slaoui a travaillé presque toute sa vie en tant que fabricant de vaccins pour le géant pharmaceutique GSK. Depuis qu’il a quitté la FDA en 1990, il a travaillé en tant que doyen au sein de deux facultés de médecine,  où il a dédié la majorité de son temps à la recherche sur la nutrition.

Le pédiatre new-yorkais aura du pain sur la planche, car bien que l’opération Warp Speed ait permis d’atteindre rapidement un nombre record de vaccins contre le Covid-19, le cap des 20 millions de personnes vaccinées, qui aurait dû être franchi fin 2020, n’a pas encore été atteint. Actuellement, environ 6 millions de personnes ont été vaccinées aux États-Unis.

Joe Biden a déjà fait savoir qu’il ambitionnait de faire vacciner 100 millions de personnes au cours des 100 premiers jours de sa présidence. C’est ambitieux, mais c’est possible’, ont déclaré ses conseillers.

Plus
Dernière mise à jour:
Dernière mise à jour:
Lire plus...
Marchés
BEL20