Belgique: les inondations en images et en chiffres

Voici les chiffres des inondations pour se rendre compte d’un phénomène exceptionnel qui a malheureusement fait 23 morts à ce jour.

En chiffres

  • Selon l’hydrologue Patrick Willems (KUL), il est tombé jusqu’à 1,5 million de litres d’eau/seconde sur le territoire belge. Plusieurs records ont été battus localement, notamment à Verviers.
  • Il faut normalement 75 mm d’eau par m2 et par 24 heures pour pouvoir qualifier les évènements de « calamité naturelle ». Ici, il est tombé 100 mm en 6 heures.
  • Plus de 50 communes ont été touchées en Wallonie. Ce vendredi, encore 41.000 ménages sont privés d’électricité.
  • Le ministre du Climat wallon, Philippe Henry (Ecolo), doit évaluer aujourd’hui l’entièreté des dégâts, mais il s’attend à un coût de « plusieurs centaines de millions d’euros« . En 2014, des chutes particulièrement violentes de grêlons avaient fait près de 150.000 sinistres pour un coût total de 551 millions d’euros pour les assurances. On devrait dépasser ce montant, selon Hein Lannoy, CEO d’Assuralia, interrogé par DH Radio.
  • Le réseau ferroviaire a particulièrement été touché dans le sud du pays, et Infrabel ne s’attend pas à un retour à la normale avant « plusieurs semaines« .
  • Le débit de la Meuse a particulièrement inquiété. Si elle est sortie de son lit à Liège par endroit, ça n’a pas été le cas à la centrale de Tihange. Mais on n’est pas passé loin non plus: la limite avant inondation est à 2.500 m³/s, on a atteint 2.200 m³/s. Des procédures de sécurité existent en cas d’inondation d’un réacteur nucléaire, mais la catastrophe de Fukushima reste encore dans toutes les têtes.

En images

La Meuse – Liège. Credit : AP Photo/Valentin Bianchi/Isopix
Méry, Province de Liege – Credit : AP Photo/Valentin Bianchi/Isopix
Spa – Credit: AP Photo/Valentin Bianchi/Isopix
Theux – Isopix
Pepinster – Isopix
Verviers – Isopix
Durbuy

A savoir :

Plus
Dernière mise à jour:
Dernière mise à jour:
Lire plus...
Marchés
BEL20