A Barcelone, la répression contre le tourisme de masse se poursuit : après Airbnb,Tripadvisor

La mairie de Barcelone durcit la lutte contre les appartements touristiques qui ne disposent pas d’une autorisation : la mairie a ordonné entre juillet et août la fermeture de 615 appartements illégaux de location touristique et elle a distribué des amendes de 30 000 euros à neuf plateformes en ligne, dont Tripadvisor.

Selon la municipalité de Barcelone, ces plateformes sont coupables d’avoir publié des annonces pour des appartements touristiques qui ne possédaient pas de licence.

Depuis l’an dernier, l’équipe municipale menée par la maire Ada Colau réprime sévèrement l’industrie du tourisme de masse dans la capitale catalane, dénoncée par les Barcelonais comme ayant un impact négatif sur la culture de la ville et sur les prix des loyers.

Ainsi, à la fin de l’année dernière, la ville a infligé une amende aux plateformes d’hébergement touristique Airbnb et HomeAway – 60 000 euros chacun – pour avoir fait de la publicité pour des logements sans permis touristique. En juin, la ville a augmenté le montant de l’amende maximale pour location illégale, qui s’élève maintenant à 600 000 euros.

Sedgways interdits sur le front de mer

Parmi ses efforts pour réguler le tourisme débordant, Barcelone a aussi récemment interdit la circulation des Segways sur son bord de mer touristique, ainsi que les visites organisées dans le marché animé de La Boqueria. Et compte tenu du grand nombre de bateaux de croisière amarrés dans son port, la ville envisage même d’imposer une taxe de tourisme sur les excursionnistes.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20