Argentine: accord sur le gel des prix de 1.200 produits pour contenir l’inflation

Le gouvernement argentin a annoncé jeudi un accord avec le secteur privé sur le gel pour trois mois de plus de 1.200 biens de consommation courante, dans un effort pour contenir une inflation galopante, de 37% depuis le début de l’année.

« Ces 1.247 produits aux prix gelés vont constituer une ancre pour stabiliser l’inflation », a déclaré le secrétaire d’État au Commerce extérieur, Roberto Feletti. « L’essentiel est de calmer le jeu et de garantir un trimestre de forte consommation », a-t-il précisé sur la radio El Destape.

L’accord, sur une base volontaire de la part des entreprises, porte sur des produits des secteurs alimentaires et d’entretien en particulier. Les prix devront revenir au niveau qui était le leur au 1er octobre, et se maintenir jusqu’au 7 janvier 2022. « La réponse des entrepreneurs a été favorable », a souligné M. Feletti.

L’Argentine connaît depuis deux décennies une inflation chronique, avec des taux à deux chiffres, et 52,5% en taux cumulé sur les douze derniers mois. Le secrétaire d’État a expliqué que la décision de prendre pour référence les prix du 1er octobre tenait, notamment, à la mauvaise tendance inflationniste observée sur les premiers jours du mois.

L’accord intervient sur fond de contestation sociale et de revendications d’aides ou subventions alimentaires, dans un pays marqué par un taux de pauvreté d’un peu plus de 40%, selon les derniers chiffres.  Le pays de 45 millions d’habitants, en récession depuis 2018, traverse une crise économique exacerbée par les conséquences de la pandémie de Covid-19.

Le gouvernement du président de centre-gauche Alberto Fernandez, auquel il reste deux ans de mandat, est confronté, dans un mois, à des élections législatives partielles délicates, où il court le risque de perdre sa majorité au Sénat, alors qu’il ne l’a déjà pas à la Chambre des députés.

Plus
My following

Analyse boursière: L'entrée en bourse de TeleSign est une bonne chose pour la valeur de Proximus

01/12/2021 08:50

(ABM FN) La cotation d'une participation minoritaire dans TeleSign contribue à rendre plus visible la valeur pour Proximus. C'est ce qu'estime l'analyste David Vagman d'ING.

Proximus a confirmé mardi soir, suite à des articles de presse, avoir entamé des discussions préliminaires sur une éventuelle transaction stratégique concernant sa filiale américaine TeleSign.

Lire plus...
Marchés
Lire plus...
Marchés
My following
Marchés
BEL20