Après l’abandon de Visa, Mastercard et AmEx, le système chinois de cartes de crédit UnionPay à la rescousse de la Russie

Suite à des sanctions et des boycotts économiques, le secteur financier russe est en mauvaise posture. En perdant les cartes de crédit des sociétés occidentales, les banques russes se tournent vers les cartes de crédit chinoises.

Ce week-end, les géants des cartes de crédit Visa et Mastercard ont annoncé se retirer de la Russie. Dimanche soir, une autre société qui offre des services de cartes de crédit, American Express, a également annoncé se retirer de Russie. Une mauvaise nouvelle pour les Russes, qui voient désormais (encore) un moyen de paiement international bloqué, les cartes émises par des banques russes ne fonctionnant plus à l’étranger à partir du 9 mars (ni les cartes étrangères en Russie).

Les banques se tournent alors vers le système chinois UnionPay, accepté dans 180 pays. La Russie possède également un système de cartes de crédit, appelé Mir, mais celui-ci n’est accepté qu’en un petit nombre de pays. Dans le futur, un système Mir-UnionPay devrait voir le jour, du côté de Sberbank, la plus importante banque russe. Certaines banques indiquent déjà travailler avec le système chinois, rapporte Reuters. Un ordre de grandeur entre les différents systèmes de cartes, tout comme le délai d’implémentation, ne sont cependant pas communiqués.

Sanctions

Depuis le début de l’invasion en Ukraine, la Russie est visée par des sanctions internationales. Elles touchent principalement son économie, l’isolant du monde. La Chine, important partenaire économique de la Russie (même si la Russie est un partenaire économique moins important pour la Chine) est déjà venue en aide à son voisin du nord, en travaillant sur un système alternatif de virements internationaux et en augmentant ses commandes de blé et d’énergies fossiles, tout en gardant ses réserves quant à condamner la Russie pour son invasion de l’Ukraine.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20