Après la fuite des cerveaux, voici celle des millionnaires: 15.000 Russes vont mettre les voiles

Les Russes fortunés désertent le pays en masse, fuyant le régime de Poutine et les sanctions économiques. Ceux-ci s’installent majoritairement aux Émirats arabes unis, mais les destinations ensoleillées du monde entier peuvent les attirer. Pas les mêmes ports d’arrivée que les jeunes qui fuient par crainte de la conscription.

L’invasion de l’Ukraine a fait office de déclencheur d’une prise de conscience de la dureté du régime, en Russie, tout en forçant au départ souvent improvisé beaucoup de ceux, souvent jeunes, qui envisageaient déjà de faire leur vie ailleurs. Des pays n’ayant pas imposé de restrictions aux vols russes dans leur espace aérien voient un afflux d’exilés, en Serbie ou en Géorgie par exemple.

Ces Russes qui tournent le dos à Poutine sont souvent les plus éduqués, amorçant une fuite des cerveaux qui pourrait s’avérer fort dommageable pour le pays, comme le prédisait – et l’encourageait – Mikhail Kokorich, physicien, entrepreneur et PDG de Destinus en mars dernier. Mais une autre population pourrait suivre : celle des plus fortunés.

Environ 15 % des Russes disposant de plus d’un million de dollars d’actifs prêts à l’emploi devraient avoir émigré vers d’autres pays d’ici à la fin 2022, selon les prédictions basées sur les données migratoires de Henley & Partners, une société basée à Londres qui joue le rôle d’intermédiaire entre les super-riches et les pays qui vendent leur citoyenneté. Cela représente plus de 15.000 millionnaires, précise The Guardian.

Soleil des Émirats et passeport maltais

« La Russie subit une hémorragie de millionnaires » confirme Andrew Amoils, responsable de la recherche chez New World Wealth, qui a compilé les données pour Henley. « Les personnes fortunées ont émigré de Russie en nombre croissant chaque année au cours de la dernière décennie, un signe avant-coureur des problèmes actuels auxquels le pays est confronté. Historiquement, les effondrements majeurs de pays ont généralement été précédés d’une accélération de l’émigration des personnes aisées, qui sont souvent les premières à partir, car elles en ont les moyens. »

Là où le Royaume-Uni et les États-Unis faisaient office de destinations privilégiées des riches exilés, ces pays se sont fait détrôner par les Émirats arabes unis, qui devrait prendre la première place et attirer le plus grand nombre d’entrées nettes de millionnaires dans le monde en 2022, soit environ 4.000 personnes. L’Australie (3.500), Singapour (2.800), et Israël (2.500) restent aussi des destinations privilégiées.

Un grand nombre de millionnaires devraient également s’installer dans les « trois M » : Malte, l’île Maurice et Monaco. Le passeport maltais est d’autant plus apprécié qu’il ouvre la porte au reste de l’Union européenne, comme le relevait The Guardian l’année dernière.

Avant les Russes, les Ukrainiens

À noter que les Russes fortunés ne sont pas les seuls à quitter massivement leur pays : les Ukrainiens les devancent. C’est ce pays qui devrait subir la plus grande perte de particuliers fortunés, avec 42% de sa population disposant de plus d’un million de dollars d’actifs s’étant installée à l’étranger, soit environ 2.800 personnes.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20