Après 50 ans de carrière, Jean-Paul Gaultier fait ses adieux à la mode avec un dernier défilé

Jean-Paul Gaultier a, entre autre, inventé et popularisé le pull marinière à travers le monde (Isopix)

Jean-Paul Gaultier, emblème de la mode à la française, a annoncé que le défilé de ce mercredi 22 janvier serait son dernier. Mais ça ne signe pas la fin de la maison Gaultier. Le créateur anticonformiste s’est déjà lancé dans un nouveau projet. ‘La haute couture va continuer’, promet-il.

Jean-Paul Gaultier est l’une des plus grandes icônes de la mode à la française. Personne ne pourra dire le contraire. Son style inégalable est connu à travers le monde. En 50 ans de carrière, il a su complètement retourner les codes de la mode. Ses collections respectaient rarement les tendances du moment. Il aimait particulièrement jouer avec les idées traditionalistes sur le genre, la race et la culture. Dans les années 90, il a été l’un des premiers à faire entrer la mode dans l’ère de la multiculturalité et de la multisexualité. Il a aussi mélangé les codes de la ville avec ceux de la haute couture. Il n’a pas hésité non plus à placer des symboles culturels à première vue contradictoire les uns à côté des autres.

Bien qu’il soit totalement iconoclaste, l’artiste est devenu incontournable dans le milieu de la mode. Aujourd’hui, son travail est parfois repris de manière involontaire et il lui arrive aussi d’être tout simplement plagié. Pensez simplement à la bouteille de parfum Le Mâle ou au soutien-gorge conique et vous penserez à Jean-Paul Gaultier.

Madonna et ours en peluche

Madonna et le célèbre corset au soutien-gorge pointu (Wikipédia Commons)

Le soutien-gorge (i)conique a été introduit dans le monde par le client le plus célèbre de JPG, Madonna. Dans la ville japonaise de Chiba, lors de la première représentation de sa tournée mondiale Blonde Ambition, la chanteuse est montée sur scène avec un corset dont le bonnet du soutien-gorge se terminait par une longue pointe. Le monde est devenu fou. Et depuis lors, Madonna est associée à ce corset pointu.

Plus tard, Jean-Paul Gaultier a expliqué lors d’un talk show qu’il avait designé ce corset non pas pour ‘la reine de la Pop’, mais pour son ours en peluche.

La Marinière

Bien que le styliste vienne de Normandie, c’est la Bretagne, une autre région côtière qui l’a souvent inspiré. La marinière, cette pièce emblématique de nos garde-robe a été popularisé par JPG.

Parfum Le Mâle par Jean-Paul Gaultier (Wikipedia Commons)

Ce pull faisait déjà partie de son premier défilé de mode en 1976. Cependant, ce n’est qu’en 1983 qu’il devient le fleuron de sa première collection pour homme. Le pull rayé, comme l’uniforme des marins, lui a été inspiré par sa grand-mère, qui l’a ‘toujours habillé en bleu’. En 1995, le design du vêtement a été repris pour créer les bouteilles du parfum Le Mâle.

‘Cherche mannequins atypiques’

Jean-Paul Gaultier n’a pas attendu les années 2010 pour révolutionner les codes du mannequinat. Plus les mannequins sont différents des standards de beauté, plus ils plaisent au couturier. Et cette passion pour les modèles hors normes est présente depuis le début de sa carrière. Dans les années 80′, il fait d’ailleurs publier une petite annonce dans le journal Libération: ‘Créateur non conforme cherche mannequins atypiques. Gueules cassées ne pas s’abstenir’.

Andreja Pejic lors d’un défilé de Jean-Paul Gaultier en 2012. (EPA)

Aujourd’hui, une certaine ouverture d’esprit souffle dans le monde de la mode. Mais Jean-Paul Gaultier a été l’un des premiers à dire oui à plus de diversité des corps dans les défilés. Il n’est donc pas rare de voir des mannequins grande taille, des seniors ou des transsexuels défiler pour le couturier. En 2011, il va, par exemple, révéler Andreja Pejić, l’une des mannequins transgenres les plus populaires de la décennie. Il n’hésitera pas non plus à faire défiler Beth Ditto, chanteuse et militante du mouvement body positivism.

La pop culture s’invite aussi très souvent aux défilés de la maison Gaultier. Madonna, Lady Gaga, Mylène Farmer, Loana, Nabilla ou encore Conchita Wurst. Elles ont toutes été séduites par le style inimitable du couturier. En défilant pour lui, elles ont permis de rendre un peu plus abordable la haute couture habituellement réservée à l’élite.

Old fashion, la maison Gaultier?

Jean-Paul Gaultier a toujours été en avance sur son temps, que ce soit dans ses créations ou dans le choix des mannequins. Mais aujourd’hui, il semble dater d’une autre époque. En 2020, la haute couture a besoin d’un renouveau pour plaire aux Millennials et à la génération Z. Les jeunes recherches de l’authenticité, un retour à la culture urbaine, de l’engagement et surtout une véritable réflexion sur l’écologie.

L’enfant terrible de la mode n’en est cependant pas très loin. Il n’a jamais hésité à montrer son engagement pour la cause LGBTQ ou pour la défense des droits des femmes. En 2018, il a fait défiler deux mannequins sous le slogan ‘Free the nipples’, défendant aussi le droit des femmes à être torse nu.

Défilé de Jean-Paul Gaultier lors de la Fashion Week Automne/Hiver de Paris (Isopix)

Au niveau de l’écologie, il est sur la bonne voie. On peut le féliciter pour son refus de l’utilisation de la fourrure animale depuis 2018 ou pour sa promotion du recyclage dans des interviews. Mais pour les jeunes générations, cela manque encore un peu d’actes concrets.

Lire aussi: Les Belges sont les plus gros gaspilleurs de vêtements de toute l’Europe

A 67 ans, Jean-Paul Gaultier semble déjà être pour certains un homme appartenant à une autre époque. Il n’a cependant pas fini de faire parler de lui. Vendredi dernier, il a annoncé qu’il travaillait sur un tout nouveau projet. Il n’a laissé échappé aucune autre information sur ce sujet. Il n’y a plus qu’à espérer que ce soit le nouveau souffle dont la maison Gaultier a besoin.

Le dernier show

Ce mercredi soir, Jean-Paul Gaultier dit au revoir aux défilés. Sa dernière représentation aura lieu au théâtre parisien du Châtelet. L’enfant terrible de la mode y présentera sa nouvelle collection dans le cadre de la Men’s Fashion Week. Mais c’est loin d’être fini pour JPG. Comme il l’a dit dans sa vidéo d’adieu au podium, ‘la haute couture va continuer’.

Lire aussi: Le nouveau patron de e5 Mode: ‘Nos vêtements ne conviennent pas aux Wallons’