Amazon va-t-il fournir un ‘cloud de guerre’ à 10 milliards de dollars au Pentagone?

Le géant tentaculaire Amazon serait en passe de décrocher un contrat militaire à 10 milliards de dollars avec le Pentagone. Le projet, désigné par l’acronyme JEDI, vise à transférer toutes les données de l’armée américaine dans une sorte de ‘cloud de guerre’.

Amazon serait en pole position, devant IBM et Microsoft, dans la course au méga-contrat avec le département de la Défense américaine, si l’on en croit les informations de la MIT Technology Review, relayées par le site Korii. L’entreprise devrait être choisie pour créer un système de cloud computing complet pour l’armée US. Seule l’inimitié entre son patron, Jeff Bezos, et le président américain Donald Trump semble encore y faire obstacle.

Concrètement, ce projet à 10 milliards de dollars, baptisé Joint Enterprise Defense Infrastructure (JEDI), aura pour but d’harmoniser les centaines de systèmes informatiques au sein du département de la Défense et de transférer l’ensemble de ces données vers un opérateur en ligne unique. Cette modernisation majeure doit permettre au Pentagone d’entrer dans l’ère de l’intelligence artificielle.

Ce dernier point soulève de nombreuses inquiétudes. À tel point que Google, qui était jusqu’à récemment dans la course pour décrocher le contrat JEDI, s’est finalement rétracté. Les employés de la firme redoutaient que le projet, qualifié de ‘cloud de guerre’, n’aille à l’encontre de ses ‘principes en matière d’intelligence artificielle’.

Un des plus gros prestataires de la plus grosse armée au monde

C’est la très lucrative division Amazon Web Services, la branche du groupe d’e-commerce spécialisée dans les solutions cloud, qui est concernée par ce deal. En 2018, AWS a généré plus de 25 milliards de dollars de revenus, notamment grâce à de nombreux contrats avec la communauté du renseignement américain. La MIT Technology Review  pointe par exemple un contrat de 600 millions de dollars signé avec la CIA en 2013.

Mais le projet JEDI ferait entrer Amazon dans une toute autre dimension. En décrochant ce contrat, le géant, déjà tentaculaire, deviendrait tout simplement l’un des plus gros prestataires de services de la plus grosse armée au monde.