Amazon, Apple et Google planchent sur un standard commun pour la maison connectée

Une tablette se connecte à la télévision dans une maison connectée
Rainer Jensen/EPA

Les concurrents Amazon, Apple et Google vont travailler ensemble sur un standard ouvert pour simplifier la connexion de différents appareils de la maison connectée.

Amazon, Google et Apple rivalisent pour nous proposer des gadgets fonctionnant avec leurs systèmes pour connecter nos maisons, et simplifier notre vie quotidienne (Amazon avec Amazon Echo, Google avec Google Home et Apple avec Apple HomeKit).

Une jungle de normes différentes

Mais leur concurrence signifie que les enceintes, lampes, thermostats, caméras de sécurité ou serrures de porte connectés ne fonctionnent parfois qu’avec le système d’un seul d’entre eux. et ne sont souvent pas compatibles entre eux. Il en résulte une jungle déroutante pour les consommateurs et les fabricants de gadgets pour la maison intelligente.

Leur association donne naissance au projet « Project Connected Home over IP », dont le but est la conception d’une nouvelle norme dans ce domaine. Elle serait basée sur le protocole Internet et serait accessible à tous sans frais de licence. Ikea, SmartThings, le réseauteur domestique de Samsung, NXP, spécialiste des puces et la division Philips des lampes Hue raccordées Signify, entre autres, ont déjà rejoint les 3 géants dans cette initiative.

Le marché de la maison connectée est colossal

Les consommateurs ne pourront pas encore profiter de la nouvelle norme. Le groupe de travail veut établir les spécifications d’ici la fin de l’année prochaine. Les gadgets qui prendront en charge ce nouveau standard comporteront une estampille spécifique. Les entreprises concernées s’engagent également à poursuivre le suivi des appareils actuels.

Cette entente n’est pas si étonnante au regard de l’ampleur du marché des « smart home devices ». Selon les données de septembre d’IDC, ce marché a dû croître de 23,5 % en 2019. Près de 815 millions de livraisons d’appareils ont été vendus. Et ce n’est qu’un début, puisque ce chiffre devrait grimper à 1,39 milliard d’appareils en 2023.