Alors qu’ils n’ont fait que descendre, les prix des batteries pourraient mettre fin à votre rêve de voiture électrique bon marché

Les fabricants de voitures électriques s’inquiètent de la hausse des prix des batteries. Cela mettra fin à des années de baisse des prix.

Jusqu’à présent, les constructeurs de voitures électriques ont toujours pu faire baisser les prix car les matières premières nécessaires à la production des batteries sont également devenues de moins en moins chères.

Depuis 2010, le prix moyen des batteries au lithium-ion a chuté de 90 % pour atteindre environ 130 USD par kilowattheure, rapporte le Wall Street Journal. Le prix du kilowattheure devrait en principe tomber à 100 dollars afin de concurrencer les voitures diesel et à essence. Beaucoup s’attendaient à ce que l’industrie des batteries atteigne ce seuil en 2024, mais cette prévision semble aujourd’hui trop optimiste.

Les prix des matières premières en hausse

Les prix des principales matières premières pour les batteries sont en hausse. Les prix du cobalt, par exemple, ont augmenté d’environ 199 % entre janvier 2020 et janvier 2022. Le sulfate de nickel est devenu 55 % plus cher et le carbonate de lithium coûte 569 % de plus. C’est ce que révèlent les chiffres du fournisseur d’informations Benchmark Mineral Intelligence.

« Nous entendons dire que beaucoup de fournisseurs de cellules de batteries répercutent la hausse des prix sur les constructeurs automobiles », a commenté Caspar Rawles, directeur des données chez Benchmark Mineral Intelligence, au Wall Street Journal. « Certains fabricants de cellules de batterie qui proposaient traditionnellement des contrats à long terme à prix fixe sont passés à des accords à prix variable, ce qui leur permet de répercuter une partie des coûts de la hausse des prix des métaux sur les clients. »

Explosion de la demande

Le gros problème est qu’il faut parfois jusqu’à dix ans pour ouvrir une nouvelle mine contenant des matières premières essentielles pour les batteries. Dans le même temps, la demande monte en flèche. De nombreux pays travaillent d’arrache-pied à la transition écologique, dans laquelle les voitures électriques jouent un rôle clé.

« Le marché du lithium devrait connaître la plus grande pénurie de son histoire en 2022 en raison de la hausse de la demande, des problèmes de main-d’œuvre et des perturbations causées par Covid-19 », prévient Rawles. Certains fabricants chinois de voitures électriques, dont BYD, ont déjà augmenté le prix de certaines voitures.

Solutions potentielles

Certains facteurs pourraient compenser l’insuffisance de l’offre. Les sociétés minières peuvent étendre leurs activités actuelles plus rapidement qu’elles ne peuvent lancer de nouveaux projets. Le recyclage des batteries est une activité en plein essor, et de nouveaux produits chimiques pour batteries peuvent répondre à la demande croissante de certains matériaux, comme le cobalt et le nickel.

Tesla utilise des batteries LFP (lithium – phosphate de fer) en Chine. Ces batteries sont intéressantes car elles ne nécessitent ni cobalt ni nickel. Elles utilisent une anode en carbone graphite et une cathode en phosphate de fer lithium (LiFePO4). L’inconvénient est que ces batteries ont une densité énergétique plus faible. Par conséquent, leur autonomie n’est pas aussi élevée.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20