Alors que l’inflation continue de grimper, comment savoir où investir? Warren Buffett a quelques petites astuces

Avec tous les prix qui augmentent, la vue peut être trouble pour les investisseurs. Mais en analysant les discours de Warren Buffett, on peut y déceler des pistes pour sortir son épingle du jeu.

L’inflation, aux États-Unis, frôle les 8%. Avec une augmentation de l’indice des prix à la consommation à hauteur de 7,9% en un an, l’inflation est à son plus haut depuis 40 ans. Alors que tout devient plus cher, l’épargne, qu’on pourrait vouloir utiliser pour faire tampon, perd en valeur. Pour Ramit Sethi, auteur d’un bestseller intitulé « Devenez riche », le seul moyen de faire de l’argent, et de garder stable ou d’augmenter son pouvoir d’achat, est d’investir.

Mais en quoi investir en temps d’inflation? Sur quoi miser alors que tous les prix augmentent? Un investisseur célèbre, qui a su naviguer à travers plus d’une crise, pourrait donner une réponse. Il s’agit de Warren Buffett. Lors des assemblées générales des actionnaires de Berkshire Hathaway, société d’investissement qu’il gère, Buffett s’est prononcé à maintes reprises sur les investissements à mener en temps d’inflation, rappelle MarketWatch.

Immobilier et secteurs en demande

« Les meilleures entreprises en période d’inflation sont celles que vous achetez une fois et dans lesquelles vous ne devez pas continuer à investir par la suite », expliquait-il en 2015. « Toute activité nécessitant de lourds investissements en capital » est à éviter. L’immobilier cependant est un investissement sûr, comme il s’agit d’un achat unique, qui gagne alors en valeur, continue-t-il. Mais des investissements dans des sociétés de service public, ou encore dans le rail (malgré l’engouement particulier de Buffett pour le rail), sont à éviter.

En 2009, il s’était également prononcé sur l’inflation, en disant qu’il fallait « investir dans soi-même » et dans ses compétences : « si on est le meilleur dans sa discipline, on aura sa part du gâteau de l’économie nationale, quelle que soit la valeur actuelle de la devise ». Il ajoutait alors qu’investir dans une entreprise dont les produits étaient en demande, même si elle devait augmenter ses prix, serait une piste.

Il y a quarante ans, la dernière fois que l’inflation était si élevée, Buffett s’était expliqué dans un lettre aux actionnaires. « Les entreprises qui ont tendance à résister à un environnement inflationniste doivent avoir deux caractéristiques : (1) la capacité d’augmenter les prix assez facilement (même lorsque la demande de produits est faible et que la capacité n’est pas pleinement utilisée) sans craindre une perte importante de parts de marché ou de volume unitaire, et (2) la capacité de faire face à des augmentations importantes du volume d’affaires en dollars (souvent produites davantage par l’inflation que par la croissance réelle) avec seulement un investissement supplémentaire mineur en capital », réfléchissait-il en 1981.

Une dernière astuce qu’il donne encore, pertinente en temps d’inflation ou non, est d’investir dans des fonds qui suivent les indices boursiers, plutôt que d’essayer de sélectionner des actions. « Je ne pense pas que la personne moyenne puisse choisir des actions », expliquait-il en 2021, en pointant notamment le fonds qui reprend l’indice S&P 500.


Disclaimer: cet article ne fait pas office de conseil, mais doit se lire à titre d’information. Investir comporte toujours des risques.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20