Marchés:
Chargement en cours…

SAMEDI 31 OCT

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

Alibaba va fournir un super ‘cerveau digital’ à l’aéroport de Liège

Logo Business AM
Business

30/11/2019 | Emmanuel Vanbrussel | 4 min de lecture

Alibaba is een van de grootste Chinese bedrijven. - EPA

L’aéroport de Liège reçoit son shot d’intelligence artificielle grâce au géant chinois du commerce: Alibaba.

Alibaba, à l’instar de l’Américain Amazon, possède une division en pleine croissance qui offre des services cloud. Alibaba Cloud est devenu l’une des pierres angulaires de l’énorme écosystème de l’entreprise chinoise. Elle développe cette technologie à travers le monde, de l’e-commerce à la logistique en passant par les systèmes de paiement.

Cette division hi-tech va aider l’aéroport cargo de Liège à implanter une bonne dose d’intelligence artificielle (IA), là où les ordinateurs prennent le dessus sur les décisions humaines. La dernière mission économique de la Belgique en Chine semble avoir porté ses fruits.

Liège est en fait l’un nouveau des nouveaux pôles logistiques de l’empire Alibaba, aux côté de Moscou, Dubai, Kuala Lumpur, Hong Kong et enfin Hangzhou en Chine. Liège est ainsi directement connectée à plus de dix villes chinoises et compte quelque 20.000 tonnes de fret aérien depuis et vers la Chine. Le trafic y croit de plus de 5% chaque année.

‘E.T. Brain’

Liège va en fait brancher ses systèmes à la plateforme IA d’Alibaba Cloud, qui porte le nom surprenant de ‘E.T. Brain’. Cette technologie peut être utilisée dans plusieurs secteurs, et l’aéronautique n’y échappe pas.

Des algorithmes avancés contrôleront les flux logistiques à Liège et aideront à calculer les routes idéales à emprunter par les appareils, histoire d’éviter au maximum les situations d’encombrement. Ce cerveau digital va emmagasiner le plus de données possible, notamment au niveau des capteurs et des caméras sur le tarmac. L’intelligence artificielle ne prendra pas seulement en compte les vols planifiés, mais aussi les variations de la météo ainsi que le risque statistique de pannes.

‘Nous voulons avant tout connaitre le fonctionnement de l’aéroport, en particulier le flux de cargos, le nombre de colis, pour ensuite le rendre plus prédictible et plus efficace’, nous explique Steven Verhasselt, le directeur commercial de l’aéroport de Liège.

De son côté, Jintong Zhu, le directeur IA d’Alibaba Cloud, a fait une démonstration de son joujou lors de l’événement WeCargo: ‘Auparavant, un aéroport mettait trois heures pour reprogrammer un avion. Cela peut être fait beaucoup plus rapidement avec cette nouvelle technologie. A Pékin, nous avons réduit ce temps de 30 minutes à 50 secondes’.

Mais avec du big data seul, vous ne pouvez rien faire: ‘Les données ne sont pas la même chose que la connaissance. Construire de la connaissance requiert un long processus basée sur des technologies comme le cloud computing. Nos systèmes recherchent des modèles basés sur des données qui remontent à dix ans.’

Master plan

Le plan d’Alibaba va évidemment bien au-delà de Liège. Les hubs de Hong Kong, Kuala Lumpur et Hangzhou vont recevoir le même type de cerveau digital. Cela va permettre au groupe chinois d’analyser en détail les flux logistiques de tous ses hubs connectés.

La prochaine étape sera sans doute de gérer l’ensemble depuis un réseau central. Et cela passera forcément par ce genre de cerveaux artificiels. Zhu: ‘Le monde devient tellement complexe qu’il ne convient plus aux décisions humaines. Les données intelligentes ne vont pas nous remplacer, mais bien nous soutenir.’

Source: BusinessAM


Pour aller plus loin...


Corona Virus Update

  • Monde
  • Nombre
    d'infections
    45.576.990
  • Nombre
    de décès
    1.188.787
  • Belgique
  • Nombre
    d'infections
    412.314
  • Nombre
    de décès
    11.452
Biden vs Trump
ÉLECTIONS AMÉRICAINES
Suivez le live ici chaque jour
Logo Business AM

Business AM | Stocks