AIE : « Doubler la capacité mondiale d’énergie nucléaire d’ici 2050 »

L’Agence internationale de l’énergie (AIE) préconise de doubler la capacité mondiale d’énergie nucléaire d’ici à 2050 pour atteindre les objectifs climatiques.

Selon l’AIE, le monde devra doubler la capacité actuelle d’énergie nucléaire pour atteindre des émissions nettes de CO2 nulles d’ici 2050. Au début de l’année 2022, cette capacité était de 413 GW. Selon l’AIE, ce chiffre doit être porté à 812 GW.

Une sacrée tâche si l’on considère les chiffres de croissance actuels. En 2021, la production mondiale d’énergie nucléaire a augmenté de 3,5 %, mais l’année précédente, la capacité de production d’énergie nucléaire avait diminué de 4 %.

La Chine a enregistré des taux de croissance plus élevés pour les deux années, +4 % pour 2020 et 11 % pour 2021. En revanche, la production d’électricité nucléaire aux États-Unis a même diminué en 2021, comme en 2020 (de 1,5 %), pour atteindre son plus bas niveau depuis 2012.

Les faibles taux de croissance pour l’année 2020 sont dus à la forte baisse de la demande d’électricité après l’apparition de la pandémie de coronavirus.

Comeback

L’AIE prévient que la capacité totale de production d’énergie nucléaire dans le monde pourrait diminuer d’ici à 2030, car de nombreuses centrales nucléaires dans les plus grandes économies du monde sont vieillissantes et prêtes à fermer. Environ 63 % de l’énergie nucléaire actuellement produite provient de centrales qui ont plus de 30 ans. Et l’extension de la durée de vie ne serait possible que pour 10 % de la flotte actuelle.

L’Agence de l’énergie appelle donc à la construction de nouvelles centrales électriques. « Dans le contexte actuel de crise énergétique mondiale, de prix des combustibles fossiles qui montent en flèche, de défis en matière de sécurité énergétique et d’engagements climatiques ambitieux, je pense que l’énergie nucléaire a une occasion unique de faire son retour », a déclaré Fatih Birol, directeur de l’AIE, dans un communiqué de presse.

« Toutefois, une nouvelle ère pour l’énergie nucléaire n’est en aucun cas garantie. Cela dépendra de l’adoption par les gouvernements de politiques robustes visant à garantir l’exploitation sûre et durable des centrales nucléaires dans les années à venir. »

(JM)

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20