Le groupe aérospatial belge Sabca racheté par la SFPI et Sabena Aerospace

La SFPI et Sabena Aerospace s’associent pour racheter la Sabca, groupe belge spécialisé en technologies aérospatiales. Une bonne nouvelle pour l’avenir de la société, selon son PDG.

Depuis avril dernier, Dassault Belgique Aviation cherchait un repreneur pour ses parts dans le groupe aérospatial belge Sabca. C’est maintenant chose faite. La Société Fédérale de Participations et Investissements (SFPI), bras financier de l’Etat fédéral, et Sabena Aerospace ont conclu un accord afin de reprendre 96,5 % des parts de la Sabca (Société Anonyme Belge de Constructions Aéronautiques), annoncent-ils ce vendredi. Le montant de la transaction s’élève à 74,5 millions d’euros.

‘Une très petite partie reste en bourse’, explique Tom Feys, directeur des investissements au SFPI. Les deux sociétés lanceront prochainement une offre publique, opération obligatoire pour retirer Sabca du marché boursier.

L’importance de la Belgique

Selon Thibauld Jongen, président et PDG du groupe SABCA, cette opération offre une perspective ‘très stimulante’ au groupe aérospatial belge car le profil des nouveaux actionnaires correspond au développement du plan de transformation stratégique lancé il y a quelques années. ‘Nous sommes très heureux des nouveaux actionnaires qui souhaitent réellement soutenir le potentiel de croissance et de développement de SABCA en tant qu’acteur majeur de l’industrie aéronautique belge’, indique-t-il. ‘La nouvelle constellation crée un véritable leader de l’aéronautique en Belgique, avec une forte présence dans l’Aviation Civile, la Défense et l’Espace.’

C’est aussi la vision de SFPI. ‘L’aviation a toujours été un investissement stratégique pour nous’, explique Feys. ‘Regardez nos investissements dans Asco, que nous avons déjà vendu, et l’aéroport par exemple. Nous continuons donc notre stratégie.’

Koen Van Loo, PDG de la SFPI, ajoute que la Sabca restera ancrée en Belgique, ce qui permettra de sauvegarder l’écosystème aéronautique local et l’emploi.

Un rachat ‘qui renforce l’ancrage belge de nos fleurons industriels’

Enfin, le ministre wallon de l’Economie, Willy Borsus (MR), s’est également réjoui de cet accord. ‘Ce rachat confirme l’importance de l’entreprise et renforce l’ancrage belge de nos fleurons industriels. Sur le site de Gosselies, ce sont 292 travailleurs qui oeuvrent au quotidien à la haute performance de l’industrie aéronautique’, s’est-il félicité.

La transaction est soumise à la condition de l’approbation par les autorités de contrôle des concentrations et devrait se réaliser à la fin du deuxième trimestre 2020.

Les travailleurs soulagés

Côté syndical, les travailleurs se disent soulagés que leur entreprise soit reprise par des acteurs belges, selon les échos de la CNE. A l’issue d’un conseil d’entreprise extraordinaire qui s’est tenu en matinée, le syndicat chrétien se dit également satisfait que l’annonce n’ait aucun impact sur l’emploi, ni maintenant ni dans les mois à venir.

Il a également été dit aux syndicats qu’une holding serait créée par la Sabca et Sabena Aerospace Engineering et qu’elle chapeauterait ces deux entités, qui garderont chacune leurs spécificités.

Patrick Vercauteren, délégué principal CNE à la Sabca à Haren, en retient surtout que c’est un repreneur industriel qui s’est manifesté ‘et non un fonds vautour’. Il pointe très positivement le caractère belge des repreneurs et se dit à présent dans l’attente de la mise en place de la nouvelle structure et des projets aéronautiques à venir.

Son collègue Jan Baetens, permanent CSC pour les ouvriers sur le site de Haren, abonde dans son sens. ‘Cela apporte une sécurité aux travailleurs sur le lieu de travail’, relève-t-il. ‘Les gens sont donc plus rassurés qu’inquiets par cette annonce.’

Il souligne aussi la volonté des repreneurs d’investir sur le long terme et l’absence d’impact sur l’emploi, ‘même pas pour le futur’. Il concède toutefois que ce sont les commandes qui font l’emploi à la Sabca et que c’est donc à l’entreprise d’être suffisamment concurrentielle sur son marché.

La Sabca emploie plus de 1.000 personnes en Belgique, à Haren, Gosselies et Lummen. Elle fabrique des composants d’avion entre autre pour Airbus et Falcon.

Plus
Lire plus...
Marchés