À vendre: un accès direct aux caméras de surveillance de Moscou

epa04647136 A CCTV camera installed near a Kremlin Tower in central Moscow, Russia, 04 March 2015. A lot of surveillance cameras are installed in and around the Kremlin. Russian opposition leader Boris Nemtsov who was shot dead late in the evening hours of 27 February near the Kremlin. EPA/SERGEI ILNITSKY

Des dizaines de milliers de caméras de surveillance moscovites sont accessibles par n’importe quel utilisateur moyennant quelques centaines de dollars. Les données d’accès et identifiants des caméras de la capitale russe sont vendus sur des forums en ligne par des membres de la police, ainsi que par des fonctionnaires du gouvernement.

Moscou compte plus de 175.000 caméras de vidéosurveillance pour assurer la sécurité. La plupart de ces dispositifs sont installés dans les endroits fortement fréquentés de la ville.

En 2017, le bureau du maire de Moscou a indiqué que la technologie de reconnaissance faciale avait été intégrée aux bases de données des services de police russe et qu’elle traitait les informations issues de 3.000 caméras.

Sur son site, la ville indique que le système de vidéosurveillance est accessible aux employés des organes du gouvernement fédéral, au maire de Moscou et à ses représentants, ainsi qu’aux forces de l’ordre et au pouvoir exécutif.

Marché noir

Selon un rapport du média d’investigation MBKh Media, l’accès restreint aux flux en temps réel des caméras et à la technologie de reconnaissance faciale est vendu sur des forums et des chats clandestins.

Les personnes qui proposent ces données d’accès sont des membres des forces de l’ordre et des fonctionnaires du gouvernement autorisés à se connecter à la base de données du système de vidéosurveillance de la ville, indique Andrey Kaganskikh, journaliste de MBKh Media. Les représentants du gouvernement et les policiers commercialisent leurs identifiants de connexion à partir de 30.000 roubles, soit environ 470 dollars.

Une fois que la personne a acheté les identifiants, elle pourra vérifier le flux en temps réel d’une caméra spécifique de Moscou à partir d’un lien unique qui la redirige vers le site internet du gouvernement.

Enfin, la plupart des forums clandestins sur lesquels sont vendues ces données d’accès sont des sites référencés par les moteurs de recherche.