La reconnaissance faciale commence à inquiéter les Chinois

Un sondage mené par le Centre de recherche sur la protection des renseignements personnels de Nandu basé à Pékin révèle que la reconnaissance faciale suscite de plus en plus de réserves en Chine.

D’après ce sondage, 74 % des personnes interrogées ont indiqué qu’elles souhaitaient conserver la possibilité d’utiliser des méthodes d’identification traditionnelles pour vérifier leur identité (cartes d’identité, permis de conduire ou passeport).

60 à 70 % des 6.152 participants de cette étude, la première grande étude de ce genre en Chine, ont cependant convenu que la reconnaissance faciale permettait d’améliorer leur sécurité et de simplifier leurs accès aux gares, écoles, centres commerciaux ou quartiers résidentiels qui en sont équipés.

Les risques de piratage et d’espionnage

Mais 80 % des répondants s’inquiètent des possibles fuites et piratages des données biométriques. En outre, 57 % des répondants se sont montrés préoccupés par les possibilités qu’offre la technologie pour suivre leurs déplacements. 84 % ont indiqué qu’ils souhaiteraient pouvoir consulter les données qui avaient été collectées sur eux et obtenir leur suppression sur demande.

Le sondage, mené en ligne d’octobre à novembre, a également évoqué les dysfonctionnements fréquents des systèmes de reconnaissance faciale. 60 % ont ainsi déclaré qu’ils avaient connu des situations où ils n’avaient pas été identifiés correctement. Un tiers des sondés se sont aussi plaints de ne pas avoir signé d’accords d’utilisation ou de politiques de confidentialité.

La reconnaissance faciale commence à inquiéter les Chinois

Il semble donc que le déploiement massif de la reconnaissance faciale en Chine ait créé un sentiment d’inquiétude, voire de résistance. 

Au début de ce mois, un professeur de droit chinois a porté plainte lorsque le parc zoologique pour lequel il détenait une carte de visiteur régulier lui a demandé de se présenter pour se faire scanner le visage, une première.

La Chine, championne du monde en termes de nombre de caméras de reconnaissance faciale, se positionne dans les 50 derniers dans une liste classant les pays en fonction du développement et du caractère invasif des systèmes d’identification et de surveillance biométriques réalisée par la société de cybersécurité Comparitech.

Plus
Lire plus...
Marchés
BEL20