Les marchés:
Markten inladen...

VENDREDI 03 JUIL

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

5G: Merkel ouvre la porte à Huawei

Logo Business AM
Économie

16/10/2019 | Dominique Dewitte | 3 min de lecture

Angela Merkel est personnellement intervenue en faveur de Huawei, une entreprise de télécommunications chinoise, au cours de la sélection des fournisseurs pour le réseau 5G allemandC’est ce qu’écrit le journal allemand HandelsblattD’après lui, la chancelière craignait une rupture avec la Chine. Selon elle, l’Allemagne ne pourrait se le permettre.

L’intervention de Merkel n’est pas vraiment une surprise. La Chine a de grands projets pour devenir le leader mondial de la robotique, des voitures électriques, de la biotechnologie et des télécommunications. Cela nécessite l’acquisition d’entreprises étrangères. Les entreprises allemandes sont une cible particulièremnt recherchée. Mais l’empressement avec lequel les entrepreneurs allemands tombent dans le piège de l’argent chinois menace de s’épuiser depuis un certain temps. Avec leur entreprise, ce sont également le savoir-faire allemand et des décennies de savoir-faire qui tombent entre les mains des Chinois. Le « Made in Germany » deviendra bientôt « Made in China ».

L’Allemagne de plus en plus dépendante de la Chine

Il est clair que l’Allemagne est devenue de plus en plus dépendante de la Chine ces dernières années. La chute récente des importations chinoises est l’une des principales causes du ralentissement de la production allemande. Merkel estime bien l’impact de la Chine sur l’économie allemande. Si nos voisins de l’Est s’éloignent de la Chine, ils risquent de s’en trouver gravement affectés. L’Allemagne n’avait pas non plus d’alternative technologique à sa disposition. Plusieurs fournisseurs de téléphonie mobile allemands utilisent déjà des équipements Huawei. C’est la seule technologie sur le marché qui offre à l’Allemagne une couverture nationale pour la 5G.

Le Handelsblatt a pu consulter le catalogue de sécurité le plus récent de l’agence de réseau fédérale. Cette Bundesnetzagentur supervise le processus d’appel d’offres pour le réseau 5G. Huawei figure parmi les sociétés éligibles pour la fourniture de composants. La décision finale doit être prise dans quelques jours. La clause stipulant que Huawei n’est pas autorisée à fournir des composants a été supprimée.

Où va la diplomatie de l’UE ?

Selon le journal allemand, l’intervention de la chancelière dans de telles décisions administratives est exceptionnelle. Les initiés notent une fois de plus l’absence de diplomatie de l’UE. De nombreux pays soupçonnent Huawei d’installer un logiciel d’espionnage dans ses réseaux et ses équipements. Mais pour Merkel, la priorité reste de garantir l’accès des entreprises allemandes au marché chinois. D’autres États membres de l’UE ont également leurs propres politiques à l’égard de la Chine.


Pour aller plus loin...


Logo Business AM

Business AM | Stocks