1 Européen sur 3 pense que les Juifs utilisent l’Holocauste à leur avantage

Un sondage récent sur lessentiments des Européens à l’égard des juifs révèlent certainestendances inquiétantes telles que la conviction que les Juifsutilisent l’Holocauste pour atteindre leurs propres objectifs,rapporte Newsweek.

Plus de 70 ans après legénocide de six millions de Juifs durant l’Holocauste, plus de 7.000personnes en Europe ont été interrogées dans le cadre d’un sondageréalisé pour CNN. Les répondants ont été sondés parmi septpays : l’Autriche, la France, l’Allemagne, la Grande-Bretagne,la Hongrie, la Pologne et la Suède.

Croyances inquiétantes

Les résultats de cetteenquête ont montré que beaucoup de personnes pensent que les Juifsutilisent l’Holocauste à leur avantage. Un tiers des répondantsestiment que les Juifs ont utilisé l’Holocauste pour faireprogresser leurs positions et atteindre leurs objectifs. Parailleurs, un tiers des sondés étaient en désaccord avec cetteaffirmation et un autre tiers n’a exprimé aucune opinion dans unsens ou dans l’autre.

Le sondage a égalementmontré que 20% des personnes interrogées âgées de 18 à 34 ansn’avaient jamais entendu parler du projet du Troisième Reich deSolution finale à la question juive. Un tiers des Européensinterrogés ont déclaré qu’Israël avait le droit d’exister en tantqu’Etat juif. Cependant, pour un autre tiers, l’Etat hébreux utilisel’Holocauste pour justifier ses actions.

Antisémitisme en Europe

L’objectif général decette enquête était de déterminer s’il existait de l’antisémitismeou non en Europe en 2018. Même si seule une personne sur dix admetouvertement avoir une attitude défavorable à l’égard des Juifs,près d’une personne sur cinq affirme que l’antisémitisme est dansleur pays une manière de répondre au « comportement quotidiendes Juifs ». Pour 30% des sondés, l’antisémitisme dans leurpays se doit aux actes d’Israël.

« Ce qui estproblématique, c’est que beaucoup d’Européens pensent que les Juifssont en quelque sorte responsables de la haine à leur égard.Légitimer la haine des Juifs est déjà quelque chose de grave, maisdélégitimer le droit des Juifs à lutter contre oppression estabsolument intolérable », a déclaré à CNN, Moshe Kantor, leprésident du Congrès juif européen.

De nombreuses participantsà l’enquête n’admettent pas ouvertement être antisémites,notamment parce qu’ils souhaitent fournir desréponses socialement acceptables. Dès lors, le sondage s’est centrésur des questions concernant la perception de l’influence juive surdiverses industries et ce, afin de déterminer s’il existait encoredes stéréotypes au sujet de ce peuple.

Pour un participant surtrois, les Juifs exercent une influence trop importante en politique.La même proportion de personnes a estimé que cette influence étaitégalement trop importante dans les finances. En Pologne et enHongrie, quatre répondants sur dix estiment que les Juifs sur tropinfluents en affaires et dans la finance mondiale. En France, enAllemagne et en Autriche, une personne sur cinq estime que les Juifssont trop influents dans les médias. En France, en Allemagne et enAutriche, un quart des répondants estiment que les Juifs influencenttrop les guerres et les conflits.

« Changer l’opinionque les personnes ont à l’égard des Juifs est une tâche quiconcerne la société dans son ensemble car l’antisémitisme est unemenace pour toute société démocratique« , a déclaré FelixKlein, le commissaire allemand à l’antisémitisme.

Pour NaftaliBennett,  ministre israëliende l’Éducation et ministre de la Diaspora, il est important que lepublic sache ce qu’est l’Holocauste et qu’il en tire les leçons.

« Les mêmes stéréotypes etaccusations profondément antisémites que nous entendons aujourd’huisont le même carburant qui a alimenté les camps de la mort »,a-t-il déclaré à CNN.