1 Belge sur 10 ne s’est jamais connecté à internet

PxHere

Un dixième de la population belge n’a donc jamais été en ligne. C’est ce qui ressort de la dernière étude de la Fondation Roi Baudouin, basée sur les réponses de consommateurs belges âgés de 16 à 74 ans.

En outre, selon les chercheurs, l’étude a démontré que les compétences numériques étaient insuffisantes, voire inexistantes, chez 39% des répondants.

Cette absence de connaissance était particulièrement marquée chez les personnes ayant un faible niveau d’éducation ou un revenu modeste. Les consommateurs plus âgés ont aussi montré des compétences très limitées dans le domaine.

Différences régionales

L’enquête réalisée dans le cadre de la semaine de l’alphabétisation qui aura lieu au début du mois de septembre a aussi montré qu’une part significative des Belges célibataires n’avait pas d’accès internet chez eux.

Une différence se marque fortement entre la Wallonie et la Flandre. Alors qu’au nord du pays, 25% des célibataires n’ont pas internet, le pourcentage monte à 45% au sud.

Selon la Fondation Roi Baudouin, les résultats de l’enquête montrent que le gouvernement doit faire des efforts pour stimuler l’utilisation de technologies numériques. ‘Les connaissances numériques seront tout aussi importantes que la lecture et l’écriture à l’avenir’, ont déclaré les chercheurs. ‘L’inclusion numérique est un moteur d’intégration sociale. Ceux qui sont exclus du numérique sont souvent exposés au risque d’exclusion sociale au sein de la société moderne.’

Crise du coronavirus

Les chercheurs mettent aussi l’accent sur les changements provoqués par la crise du coronavirus. Les restrictions liées à l’épidémie ont en effet mis l’accent sur les nouvelles technologies. De nombreux travailleurs ont été contraints de réaliser leur boulot depuis leur domicile. L’accès au numérique et les compétences qui en découlent étaient indispensables. Et les jeunes aussi, avec l’école à domicile, ont dû se confronter à de nouvelles méthodes d’apprentissage en ligne.

Selon les chercheurs, les villes et communes tendent également de plus en plus à digitaliser leur service. Certains services sont maintenant accessibles principalement via des plateformes numériques.