Windows 11 est disponible… mais pas pour tout le monde

Ça y est, c’est le jour de lancement de Windows 11. Cette nouvelle version du système d’exploitation de Microsoft initie une véritable révolution sur PC et ordinateurs de bureau – notamment au niveau visuel -, encore faut-il que ces derniers soient compatibles avec le nouvel OS. Et c’est là que les choses se corsent.

Après des mois de rumeurs et de fuite en tous genres, Microsoft s’est enfin décidée à lever le voile sur le remplaçant de Windows 10 en juin dernier, non sans une communication des plus mal ficelée. Quatre mois plus tard, Windows 11 est enfin prêt à sortir. Mais si le 5 octobre marque bel et bien le lancement du nouvel OS, cette date ne signifie pas qu’il sera disponible pour tout le monde. Ne vous attendez pas (officiellement) à installer Windows 11 dès à présent.

Un déploiement par vague

À vrai dire, le 5 octobre ne marque pas la date de lancement globale de Windows 11, mais bien la possibilité d’acquérir une machine tournant déjà sous le nouvel OS. En effet, seuls les nouveaux ordinateurs et tablettes compatibles – on reviendra sur ce point plus tard – pourront profiter de Windows 11 à compter du 5 octobre. Si la nouvelle version de l’OS n’est pas directement implantée sur la machine, une invitation à migrer vers Windows 11 sera rapidement proposée à l’utilisateur.

Pas avant 2022

Pour ce qui est des PC actuels, déjà en circulation, la mise à jour permettant de migrer vers Windows 11 ne devrait pas être proposée avant plusieurs semaines, voire plusieurs mois. Les propriétaires de ces machines ne devraient en effet probablement pas recevoir l’invitation avant 2022. Elle sera d’ailleurs proposée par vague, bien qu’on ne sache pas encore dans quelle mesure.

Les plus impatients pourront toujours accélérer les choses et contourner les règles en optant pour l’une ou l’autre solution proposée sur la toile, mais cela sera à leurs risques et périls.

Le choix de Microsoft de procéder au déploiement par vague de Windows 11 n’est pas anodin. Ce n’est en tout cas pas un signe que l’entreprise américaine n’est pas capable d’assurer un lancement de grande ampleur – elle l’a déjà fait avec Windows 10 -, mais plutôt qu’elle préfère éviter un effet boule de neige dans le cas où la migration vers Windows 11 entrainerait des soucis. En cas de problème, Microsoft pourra stopper le déploiement de la mise à jour et la corriger avant qu’un trop grand nombre d’utilisateurs ne soit impacté.

Beaucoup d’ordinateurs resteront sur le carreau

En attendant que Windows 11 soit effectivement proposé sur les PC actuels, pensez à vérifier que votre machine a les épaules assez solides pour supporter la mise à jour. En parallèle de la présentation de son nouvel OS, Microsoft a en effet précisé les caractéristiques minimales pour pouvoir le faire tourner. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que beaucoup ne pourront pas officiellement en profiter. Il faudra en effet disposer d’une puce sécuritaire spécifique baptisée TPM 2.0 pour installer Windows 11. Un composant absent de nombreux ordinateurs.

Voici les caractéristiques minimales pour profiter de Windows 11:

  • Un processeur 64bits de 1GHz à deux cœurs ou plus (ou un système sur puce)
  • 4 Go de Ram
  • 64 Go de stockage
  • Une carte graphique DirectX 12/WDDM 2.x
  • Un écran HD de 9 pouces avec affichage haute définition (720p) 
  • La version 2.0 du module de plateforme sécurisée (TPM)

Vous pouvez également vérifier la compatibilité de votre ordinateur avec l’outil développé par Microsoft.

Dans un certain nombre de cas, il sera possible de rajouter cette fameuse puce et donc, de profiter de Windows 11, mais dans beaucoup d’autres, ce ne sera pas possible. Dans ce cas-là, il faudra tenter de contourner les restrictions de Microsoft, mais là encore, ce sera à vos risques et périls, d’autant plus que la procédure n’est pas forcément accessible à tout le monde.

On vous explique ici comment obtenir dès à présent la mise à jour de Windows 11, et ce, même sur les PC non officiellement compatibles.

Pour ceux qui se feront à l’idée qu’ils ne pourront pas installer Windows 11 sur leur PC, rassurez-vous, Windows 10 sera encore supporté et recevra les mises à jour de sécurité jusqu’en octobre 2025, au minimum.

À lire aussi:

Plus
Dernière mise à jour:
Dernière mise à jour:
Lire plus...
Marchés
BEL20